— Le fil des contributions —
«  Je viens de terminer votre livre. Merci et bravo. J'ai ete très touchée et admirative aussi de la force que vous donne votre foi, votre capacité à aimer. C'est un témoignage rare simple et précieux. Je viendrai dîner avec vous en voisine et j'aurai un million de questions à vous poser. Prenez soin de vous, A bientôt,


Caroline Grimm , 20/09/2017

«  Un immense merci pour ce merveilleux Livre. Je crois que c'est la plus belle histoire d'amour jamais lue. Le cœur y parle avec une immense intelligence, la grâce divine est évidente et le message d'audace et de confiance me touche particulièrement. Un superbe témoignage d une authenticité et d une humilité rares... bravo à tous les deux et à Lourdes Pour sa délicatesse elle aussi... Je suis extrêmement impressionnée par la maturité et la grandeur de coeur De tôus Vos enfants. C est une grâce incroyable ! Du fond du cœur, merci.

Raphaëlle Choel , 11/09/2017

«  Votre témoignage est réconfortant. Je vous ai écouté au Festival des jeunes de la communauté Saint Jean. Votre parole à tous les deux a réchauffé ma peine, moi qui souffre d'un secret de famille qui est depuis trop longtemps resté caché. Mais je ne peux rien faire et subit l'histoire, c'est attristant. Votre histoire entretien l'Espérance. Merci beaucoup. Fraternellement.

Sœur 'Sourire' (nom d'emprunt) , 01/09/2017

«  Apres une année super remplie à Saumur, j'ai pu profiter de quelques jours de vacances en Dordogne pour lire votre livre ! Je suis ravie d'avoir enfin pu le découvrir, suivre votre cheminement intérieur qui complète les faits que je connaissais ! Bravo pour ce travail à 4 mains (et surtout 2 cœurs) qui m'impressionne et merci pour ce beau témoignage... J'espère que notre retour à Paris vous permettra de lui faire partager votre belle dévotion à la vierge !Avec toute mon affection,

Constance , 08/082017

«  Je viens de terminer ce livre bouleversant par sa simplicité, sa profondeur. La vie de couple est un combat mais merci de donner cette espérance. Secret de famille, non dits, à chacun de trouver le bon moment pour libérer la parole ! Merci encore ! En union de prières

Emmanuelle Fratoni , 02/082017

«  Hello Lorène; j'ai dévoré et adoré votre livre!!! Quelle histoire et quel témoignage d'amour!! Un grand bravo pour avoir partagé cela comme vous l'avez fait. Et en plus, c'est super bien écrit! Ce fut un vrai régal à lire. Je vais maintenant m'empresser de le faire lire autour de moi. J'espere que tu passes de bonnes vacances. Je t'embrasse.

29/07/2017

« G‌rand merci chère Lorène pour cette gentille attention souvenir d'un très bon moment et une belle émission (Radio Courtoisie) !! Ravie que tu aies trouvé Axelle tout comme moi une belle personne, je pensais qu'il serait sympa que tu puisses la rencontrer même si cela a eu pour conséquence de diminuer le temps que je comptais initialement t'accorder...j'espère tout de même que nous avons parlé de l'essentiel afin d' d'attiser la curiosité des auditeurs et de les inciter à lire votre magnifique livre ! Je t'embrasse.

Pascal Maurer , 20/07/2017

«  J'ai lu votre livre. Très beau. Merci d'avoir osé raconter votre parcours, ça fait cheminer la pensée et le cœur. Fraternellement.

Jeanne le Hebel , 12/07/2017

«  Quelle belle idée que d’avoir donné la parole à vos enfants. Cet éclairage est utile. On a toujours peur de décevoir ses enfants. Ils ont une intelligence humaine insoupçonnée. Vos enfants sont formidables. Il faut toujours faire confiance au bon sens des enfants. Ils ne sont pas encore abimes par la vie et ont beaucoup à nous apprendre.

Loïc Mellanun, 12/07/2017

«  Merci Lorène de votre franchise et de votre transparence. Il est agréable d’entrer dans l’intimité d’une âme comme la votre. La vie est magnifiée grâce à vous. Nos petits désordres et enquiquinements sotn ainsi remis à leur juste place. Je fais la promotion activement de votre livre. Il le mérite.

Hélène de Partivoula , 09/07/2017

«  Votre livre m’a bouleversée. J’ai moi-même été confrontée au terrible accident de mon fils. Il était plus jeune que vous. Malheureusement il ne s’en est pas sorti aussi bien que vous. Il est resté partiellement handicapé. Je suis resté en colère face à cette situation car mon fils a été renversé par un chauffard qui a pris la fuite. La lecture de votre livre m’a consolée. La vie peut être favorable et bienveillante. Vous en êtes un exemple type. Vous étiez du bon côté de la balance. Tant mieux pour vous. Je ne suis pas jalouse mais reconnaissante. Tout n’est pas noir. Merci de votre témoignage. Il m’aide.


Christine Dufrontaut, 02/07/2017

« Bonsoir, Nous nous sommes croisés sur la ligne 14 le 24 juin dernier (ma Mère et moi revenions de la célébration de l'Ordination de 15 nouveaux prêtres à Notre Dame). J'ai lu votre site et j'ai souhaité reprendre contact avec vous pour discuter de votre parcours. J'espère avoir de vos nouvelles. Que Dieu vous garde Fraternellement


Bamys, 03/07/2017

«  Permettez-moi de vous écrire ce petit message, d'abord pour vous remercier de tout cœur de votre magnifique témoignage lu d'abord dans Famille Chrétienne, puis à travers votre livre, et rendre grâces pour tout ce que vous apportez à chacun par ce bel exemple de foi et de vie familiale. Je fais partie du bureau des AFC de Rennes, et nous aurions été heureux de pouvoir vous inviter à venir apporter votre témoignage lors d'une rencontre ouverte à tous, et nous voudrions vous demander si cela vous paraîtrait possible de pouvoir venir au cours du mois de novembre ou début décembre à Rennes pour ce témoignage. Soyez assurés de notre prière tout particulièrement.

Jean-Marie Lonak , 29/06/2017

«  J’ai assisté à votre témoignage à Grenoble hier. J’ai été bouleversée. Vous ne vous imaginez pas le bien procuré par votre témoignage. J’affronte moi-même les dégâts entraînés par un secret de famille. Mes parents ne veulent pas reconnaitre ni parler d’un secret dévastateur qui empoisonne la famille depuis longtemps. C’est incompréhensible. Ils ne veulent rien entendre de ce que leurs enfants disent et réclament. Il ne me reste plus qu’à leur offrir votre livre, en priant que cela fasse sauter les verrous.

Isabelle , 20/06/2017

«  Jean-Renaud, c'est par hasard, par la paroisse, que j'ai découvert ton livre et ton cheminement , 40 ans après qu'on ne se voit vus pour la dernière fois, et la lecture des premiers chapitres m'a donné le sourire procuré par le souvenir de temps heureux et insouciants, comme tu le dis bien. J'espère que nous aurons l'occasion de nous retrouver, et Dominique, que j'ai épousée il y a une trentaine d'années, et a qui j"ai souvent raconté des anecdotes de notre adolescence, a Buzenval, Zermatt, ou surtout Bayonne, aimerait aussi te rencontrer ainsi que ton épouse.

Sébastien T, 20/06/2017

« Votre livre est un livre d’ESPERANCE, la belle espérance de la foi, de l’amour familial et de la solidarité. Dans les difficultés que je traverse, votre message est un réconfort, une arme contre la déprime. Je relis vos pages avec délectation. Merci pour votre lumière. Elle est un phare..! »

Lize Betrael, 03/06/2017

« Avec Charlotte nous avons été profondément heureux de vous rencontrer et d'entendre votre témoignage. Merci d'être venu en couple.A bientôt.! »

Jean Marc Librairie Saint Etienne, 03/06/2017

« Merci pour votre témoignage si personnel et transparent. Il est édifiant, il est inspirant. En plus il est bien écrit. Le style est fluide. Il est agréable à lire. Votre démarche de transparence est courageuse. On a envie de vous rencontrer, d’échanger avec vous. Je guette l’agenda pour voir si vous venez près de chez moi.! »

Philippe Marc , 03/06/2017

« J’ai été bouleversée par votre livre, remuée jusqu’aux entrailles. Contempler une famille qui, s’appuyant si solidement sur l’Amour, se sort de tous les obstacles et les pièges évidemment marque et enseigne. J’ai relu 2 fois le livre pour m’imprégner de toutes les perles, de tous les clins d’Dieu qui je suis sûr vont m’aider à mieux piloter ma vie. Merci pour ce trésor. Je le recommande partout autours e moi, particulièrement auprès des familles touchées et ‘luttantes’.! »

Hélène Mateli , 01/06/2017

«  J'ai dévoré votre livre. Quoique connaissant votre histoire, on y apprend beaucoup. Belle leçon de vie, d'amour et de sincérité. Je vous embrasse. .! »

F P , 27/05/2017

« Vos témoignages m'ont beaucoup apporté, et conforté dans l'idée que l'on ne peut avancer sans le pardon.... Un pardon qui est quelquefois difficile à donner quand on a trop souffert. Je perçois après une année de difficultés de tout ordre, et une grande solitude, des personnes qui, sur mon chemin m'ont aidée par le regard qu'ils portent sur l'autre, à travers la foi... La grâce peut d'avantage. J'ai eu aussi à travers ces épreuves de véritables révélations, révélations qui m'encouragent et me portent. Votre livre y a contribué. Je vous remercie du fond du cœur, et vous souhaite un bon été.! »

Sylvie de Leyris , 23/05/2017

«  Je viens de lire avec intensité votre histoire et suis émue et transportée par la puissance de la prière, de l'amour et de votre confiance si profonde en la Vierge Marie. Dans ce monde d'aujourd'hui quel bonheur d'entendre ces voix qui nous montre la puissance que peut avoir notre Foi et les grâces que nous envoie la Providence au milieu des épreuves que peut nous envoyer la vie. Merci de cette ouverture à la Lumière qui se fait jour en moi depuis la lecture de votre livre. J'ajouterai aussi que j'ai été conquise d'apprendre que vous aimiez tant Bayonne qui est aussi le berceau de ma famille et où nous retournons avec joie à chaque vacances puisque nous y avons une propriété dans les environs. Merci encore pour ce beau témoignage..! »

Miren Kornicker , 22/05/2017

«  Chers amis je dévore votre témoignage dans le train qui me ramène de Paris ou j’ai vu Maman décédée dans la nuit malheureusement. Votre livre est formidable. J’y retrouve des similitudes avec ce que je peux vivre avec ma femme. Merci et à bientôt. .! »

A M , 17/05/2017

«  Chère Lorène, un petit mot pour te remercier intensément de votre témoignage. Ce qui m'a le plus touchée, c'est cette lecture croisée et éclairée des évènements qui ont bousculé votre existence. Grâce à cette merveilleuse plongée intérieure et à cette mise à distance, je ne me suis à aucun moment retrouvée comme un "voyeur", alors que vous partagez avec le lecteur le plus intime.
Cette intelligence du cœur que chacun de vous déploie à son rythme, cette patience douce et cette délicatesse particulière qui t'animent, cette présence familière de la Vierge Marie et de Jésus Eucharistie à vos côtés- en partage avec vos "nouveaux" proches chiliens - sont de beaux chemins de vie que vous offrez à ceux qui vous lisent.! »

Emmanuelle, 03/05/2017

«  J’ai terminé votre livre. Que d’émotions ! Merci d’avoir partagé cela, c’est un acte courageux et bienfaisant.! »

Pierre Louis, 01/05/2017

«  Jean Renaud et Laurence J'ai lu votre livre avec enthousiasme. Je suis convaincue que c'est dans la vérité que l'on peut pardonner. Que ce souffle de vie et d'amour renouvelé vous animent tous les jours et que votre joie rejaillisse sur vos proches. A bientôt à sainte Cécile En udp et espérance ! »

Sylvie, 29/04/2017

« J’ai commandé votre livre car votre histoire ressemble un peu à la mienne, sauf que « l’enfant », c’est moi et qu’a 72 ans je viens juste d’avoir le nom de mon géniteur…quel choc !!!! »

J, 22/04/2017

«  Chère Madame, j'ai lu votre livre avec un très grand plaisir. Merci à votre mari, à vos enfants et à vous même d'avoir livré ce témoignage si émouvant. Nos familles souffrent de blessures multiples qui les fragilisent et les bousculent. Votre histoire est la preuve que toutes ces épreuves, déposées dans les mains de la Vierge Marie, peuvent être surmontées grâce entre autres aux grâces inépuisables du sacrement de mariage et que la Vérité est salvatrice. Merci pour votre courage et votre abandon qui sont pour nous tous un exemple d'humilité et de charité. Avec mon meilleur souvenir,! »

Hélène de Sevelinges, 05/04/2017

«  Bonjour Lorène et Jean Renaud, Je suis toujours touché par vos témoignages...Je trouve vos paroles pleine de sens et de vérité. Je vous remercie du courage que vous avez de dire les choses avec cette honnêteté et aussi avec de la douceur. Nous accompagnons des jeunes vers le sacrement du mariage sur notre doyenné à Tours et je me suis dit que votre témoignage pouvait être un merveilleux partage et en même temps un cadeau pour ces jeunes. Je ne sais pas si vous avez déjà enregistré un témoignage de quelque minutes qui pourrai être montré à ces jeunes???? Sinon, il me semble que vous avez été contacté par Mr Paing qui a une librairie catholique à Tours. Il souhaite vous faire venir pour une conférence à Tours...si cela peut se faire nous serions très heureux de vous accueillir à la maison dans Tours. En attendant,de lire votre réponse je vous embrasse tous les deux de tout cœur. Bonne journée à Brive. ! »

Anne line et Régis Peschard, 24/03/2017

«  Chère Lorène, cher Jean-Renaud, Je voudrais vous exprimer tout simplement combien avec Xavier nous avons apprécié et votre livre d’abord et votre poignant témoignage ! Merci de nous avoir permis de partager votre « intimité » qui révèle tant d’amour, de pardon, de vérité, de sincérité. Un moment fort où l’on s’interroge sur soi-même …. Qu’aurions nous fait à votre place à chacun ? Je ne sais pas serait également notre réponse. Votre message de foi et d’amour est exceptionnel et réconfortant. Il ne suffit pas de réfléchir sur l’amour, ni de parler d’amour. Il faut vivre d’amour. Alors merci encore de ce bel exemple de vie que vous donnez avec tant de conviction. Que ces trois oiseaux remis sur la branche soient le symbole de l’arbre de vie que vous avez su planter pour votre famille. Nous vous embrassons de tout cœur. ! »

Xavier et Solange, 24/03/2017

«  Un grand merci pour ce généreux partage. Merci au Seigneur d'avoir écrit cette page de l'Evangile de l'amour-vérité, de l'amour-confiance et joie, de l'amour-fidélité, de l'amour-miséricorde... dans la vie de votre grande famille! Merci aussi pour les moments de forte émotion qu'offre cette lecture. Merci encore pour le témoignage de vos enfants et de vos proches, qui ont l'air de vouloir étendre encore les rayons de leur amour et de leur joie de vivre à tous les lecteurs du livre ! ! »

Robert Witwicki, 23/03/2017

«  Hello Jean-Renaud, Je viens de terminer votre livre, que l'on m'a offert à Noël ! Je voulais te mettre un petit mot pour te dire que je l'ai dévoré, j'ai vraiment apprécié vous lire et goûter à votre témoignage de foi en la vérité et l'amour. D'autant plus que je me souvenais de ce moment où tu avais commencé à parler de Vicente et ton histoire m'avait marqué Félicitations pour ce très beau livre, je suis persuadée qu'il sera utile à d'autres et n'hésiterai pas à le recommander. Je vous souhaite encore beaucoup plus de bonheur en famille ! »

Stéphanie, 26/02/2017

« Hier, passant à La Procure de Versailles, j’ai vu votre livre que j’ai acheté puis lu d’une traite. Votre (à partir de là, je m’adresse aussi à Lorène) livre m’a touché et même bouleversé pour deux raisons :
- D’abord vous parlez de votre accident, du coma résultant, de la guérison (au sens d’un « avant » et d’un « après » identifiable, positif et durable) puis d’un miracle (au sens où la guérison n’est pas explicable selon les connaissances actuelles de la médecine). Mais vous parlez aussi du pouvoir (de la puissance) de guérison de l’amour (Laurent Gounelle l’explique dans un beau bouquin avec des expériences américaines à l’appui), pouvoir augmenté par la prière qui touche aussi bien la personne souffrante que son entourage. Je cite souvent Ambroise Paré qui disait : « Je soigne, je panse mais c’est Dieu qui guérit » et le pape Benoit XVI ajoutait : « Seul Dieu guérit ». Naturellement j’ai été touché par vos expériences très fortes à Medjugorge et à Lourdes.
- Ensuite de l’expérience douloureuse et bouleversante de la vérité vécue d’abord dans votre couple, puis auprès de vos enfants, puis auprès de vos familles dont le cercle s’est élargi au Chili. Quelle fécondité mariale a eu et continue d’avoir la relation entre Lorène et Lourdès. Expérience très forte de conversion que seul (je dirais même « seuls ») vous ne pouviez affronter puis surmonter. Elle a été rendue possible et d’une extraordinaire fécondité grâce à l’intercession de la Vierge Marie qui vous a tous et toutes inondés de ses grâces. Les témoignages des uns et des autres sont magnifiques. Alors merci infiniment, que Dieu vous bénisse toutes et tous ! »

PdLC, 24/02/2017

«  Recordado Jean Renaud, ¡qué bueno saber de ti después de tantos años! Estoy en Wellington, Nueva Zelandi. En un momento de desvelo debido al jet lag, ( son las 3.48am aquí) comencé a leer tu página de Facebook y me encontré con el relato maravilloso que tú y la maravillosa Lorene han plasmado en un libro testimonial, de una historia que no conocía. Los felicito a ambos así como a vuestros hijos, todos, por la lección que dan. Me he emocionado y ahora me cuesta volver a conciliar el sueño. Pero no importa, bravo! Me harían muy feliz si algún día vienen a visitarme a NZ. Ojalá sigamos en contacto. Un gran abrazo ! »

Rodrigo, 21/02/2017

« Merci à Lorène et à Jean-Renaud pour ce texte magnifique qui témoigne notamment du chemin parcouru par Jean-Renaud pour accueillir la vérité et de la force spirituelle de Lorène pour accueillir ce secret dans l’amour, le pardon et dans un chemin de discernement.
Cette quête de discernement s’inscrit dans le même temps que celui de la révélation. Car Lorène qui accueille ce secret avec une question : Pourquoi ? Oui, finalement, Pourquoi ? Pourquoi le Chili, Pourquoi Vicente, Pourquoi l’accident, Pourquoi la guérison, Pourquoi Medjugorje et Pourquoi la révélation de ce secret a-t-elle été si difficile et si longue pour Jean-Renaud ?
Alors on repense à cette galerie des aïeux (des ainés des aïeux ?) qui nous accueillait à chaque visite dans l’entrée de l’appartement de la rue du Château. Et l’on se dit : les plus belles histoires sont celles qui nous libèrent.
Merci pour cette très belle histoire ! »

Charles, 20/02/2017

« J'achève votre témoignage très bouleversé, ému et joyeux. Avec vous deux, avec Vicente et son témoignage à la fin du livre, je viens de ressentir une nouvelle fois la présence aimante du Christ dans nos vies. Je suis un vieil homme de 76 ans, veuf depuis un peu plus de 4 ans, qui, malgré des épreuves de toutes natures, se sent un passeur de joie. C'est ce qui irradie de votre récit. Ces lieux dont vous parlez, Medjugordje en particulier, a une résonance particulière dans ma vie la plus intime. Je parle de ce lieu et du secours que j'y ai trouvé au cœur d'un drame dans le livre que je viens d'écrire à la demande de mon éditeur (j'ai en effet écrit ces dernières années sur Thomas More, mon ami intime). Le titre de ce livre qui sera publié à Pâques sera "Passeur de Joie" et il commence par ce que j'ai vécu à Medjugordje. Mais ce qui m'a le plus marqué dans votre ouvrage est cette angoisse d'un secret caché ! »

Jacques Mulliez, 11/02/2017

« Chère Lorène, Nous nous connaissons surtout de vue mais nos enfants se connaissent grâce au théâtre. Je voudrais vous remercier pour votre courageux témoignage d'amour, de pardon et d'amitié que j'ai lu avec bonheur. Et également pour les 4 points concernant le bonheur dans le couple que j'ai reçu ce matin par Hozana. C'est simple, clair. Il me semble que tout y est. Le plus difficile étant de mettre tout ça en pratique. En tous cas à deux! Merci encore d'avoir pris le risque du témoignage ! »

AI C, 10/02/2017

« Difficile de témoigner de sa Foi ! En étant factuels et transparents, vous, Lorène et Jean-Renaud, donnez la preuve que la Foi peut transporter les montagnes. C'est la preuve que personne n'est seul, abandonné ... encore faut-il faire confiance, pleinement confiance sous le regard de Dieu. Merci pour votre livre, vos dédicaces et vos différentes expériences de Vie ! »

YD 08/02/2017

« Bonsoir, Je viens de terminer votre livre qui m'a vraiment impressionné. J'ai été touché à chaque chapitre et surtout par le témoignage de Daria et la façon par laquelle vous lui avez transmis la foi et pas n'importe laquelle, une foi de valeurs qui sait reconnaître les miracles. J'aurais un miracle à témoigner mais je ne sais pas comment m'y prendre. Il faudrait peut-être que je vous en parle. Peut être accepteriez vous de venir dîner à la maison . En attendant un grand grand merci pour votre vie ! »

Pierrick Marmier, 01/02/2017

« J’ai enfin lu ton livre, je l’ai lu d’une traite, il est absolument magnifique et très intéressant, il pourrait faire l’objet d’un film ! Ta rencontre avec ton fils est bien évidemment très touchante mais ce qui m’a le plus intéressé est votre parcours spirituel à chacun, le cheminement et les réflexions de Lorène avant votre rencontre et bien sûr ta guérison miraculeuse. A ce propos j’ai lu juste avant le tien, un livre du Dr Theillier sur les miracles de Lourdes et l’un des miracles est en partie dû à une chaine de prières, j’étais donc préparée pour lire ton témoignage ! »

Valérie, 29/01/2017

« Lorène j'ai lu votre livre et j'ai maintenant l'impression de te connaître comme une amie. .. c'est magnifique. Tu as une très belle âme... j'ai pleuré ..pas mal. ..Que de moments forts. Que ça fait du bien de voir un tel sens de la vérité et de la transparence. Si tous pouvaient se montrer tels qu'ils sont sans se cacher, des autres ou d'eux mêmes, souvent pour se protéger. .. cela m'a rejointe au plus profond du cœur et de l'âme. 💜 merci pour votre témoignage ! »

Anne, 21/01/2017


« Ma nièce Christine a vu arriver à la librairie Privat à Toulouse le livre « Grâce à toi » et vu le nom d’Elissagaray. Comme elle m’avait entendu parler de cette famille, elle m’a offert le livre …… que j’ai découvert et dont la lecture m’a bouleversé. Quel chemin parcouru par Lorène et toi ainsi que par vos enfants. J’y ai lu l’action de l’Esprit au cœur de votre vie. Mais aussi une démarche de foi éclairée par votre écoute de la Vierge qui n’a pu que vous mettre sur le chemin de Jésus son fils.
Jean-Renaud, ce mot veut te dire un grand merci ainsi qu’à Lorène pour votre témoignage qui pourra, je n’en doute pas, permettre à bien des couples de se remettre en questions et aussi de découvrir l’action de l’Esprit Saint au cœur de nos vies. Tu soulignes la prière de toute ta famille qui t’a obtenu la sortie de coma. Pour avoir bien connu ta grand-mère, tante Isabelle et son époux Robert, je puis témoigner de sa foi profonde. Elle aura permis à ton père, ce cher Renaud, de partager la foi – et ta mère aura su soutenir ton papa -, richesse d’une famille dont on peut rendre grâce. C’est ta tante Marie Graciane avec qui je suis toujours resté lié ayant béni son union avec ton oncle Jean Marie qui m’a donné ton adresse. Ainsi je peux t’adresse aujourd’hui un grand merci ainsi qu’à ton épouse. Tous mes vœux affectueux pour votre couple et l’assurance de ma prière pour vous et mon action de grâce pour la richesse de ce pardon.  ! »

Michel de Menditte, 27/01/2017


« Chère Lorène , Quel beau livre ! et quelle histoire qui aurait pu virer au pire et devenue magnifique grâce à vous deux ! Que de délicatesse , d'écoute de bienveillance et de vérité . Merci de votre superbe témoignage que vous avez osé divulguer en public , et de votre intimité et votre Foi que vous nous faites partager ; beaucoup de moments très forts pour la lectrice qui a été très émue  ! On ne peut oublier votre livre qui , chez nous ,passe de mains en mains ! Bravo et Merci ! »

AdT, 17/01/2017

« Je finis à l'instant votre livre. Merci infiniment pour ce magnifique témoignage à 2 voix (qui fait toute sa richesse et sa beauté). J'aurai beaucoup de choses à dire mais je crois que la principale pour moi c'est que : Lorène, tu as fait partie de ces rencontres dont la prière et la foi que tu dégageais m'ont tout de suite touchée et interpellée fortement( sans savoir concrètement pourquoi), à travers cette belle prière des frères que j'ai découvert chez vous.
J'ai donc été très sensible à cette relecture spirituelle de votre vie faite d'abandon, de confiance et d'espérance car c'est quelque chose que je découvre petit à petit et votre livre est un éclaircissement, une motivation, à faire encore des pas en avant sur ce mystérieux chemin. Il y aurait bien d'autres choses mais c'est un livre que je vais offrir à des personnes qui me sont chères dans l'espoir que cela les touche et même les interpelle....
Merci pour cette intimité que vous nous livrez avec délicatesse et sincérité, le cap a du être dur à franchir mais je ne doute pas des fruits que vous avez et que vous aurez ! »

Diane de la Raiterie, 15/01/2017

« Chers Lorène et Jean-Renaud, je vous ai écoutés et me suis replongée dans votre histoire, votre “roman” si émouvant, que vous avez raconté avec simplicité, sincérité, chaleur et efficacité. C’est vraiment une belle histoire, belle parce que vous avez eu le talent, je dirais presque le don, de la rendre telle. Elle aurait pu “tourner” de façon bien différente et négative, et je crois vraiment que le mérite en revient à Lorène, (solidarité féminine!) qui a su retirer le poignard au cœur qui l’a frappée deux fois et sans doute plus, sans l'utiliser à son tour comme bien des personnes blessées auraient pu le faire. Merci à nouveau de me l'avoir fait partager. »

Edith Dzieduszycka, 14/01/2017

« Voilà des revenants qui veulent vous remercier avec une grande émotion de votre témoignage si profond, si juste, si vrai que nous avons écouté avec beaucoup d'attention ... et d’admiration ... en regardant en replay l’émission “mille et une vie!”. Quelle joie de vous voir, et de vous écouter raconter votre histoire ... Bravo et merci pour votre simplicité, votre joie de vivre et votre délicatesse dans vos propos ! Je fais de la pub autour de nous et plusieurs de mes amies ont regardé l'émission avec beaucoup d'émotion ...! et je parle de votre livre !.... »

Xavier et Véronique, 12/01/2017

« J’ai pris le temps de regarder l’émission, vous passez super bien tous les 2, on croirait que vous avez l’habitude, pas de stress, ni de trac, de la spontanéité et de l’humour. Je vous ai trouvé tous les 2 très mignons et Lorène est très charmante. Vous avez su faire passer un message d’amour et je suis bien d’accord avec vous 2, dans la vie, il n’y a que l’amour.... »

C K, 11/01/2017

« Lorène, nous avons bien sûr dévoré votre livre et vu votre émission de tv avec F Lopez. On continue d'être ému même quand on connais l'histoire.... La manière dont tu as traversé cette épreuve est édifiante et la façon dont tu l’écris et dont tu en parles est magnifique. Tes mots sont justes, profonds, sensibles sans oublier la pointe d humour qui rends Leger la profondeur du message. Bravo et merci pour ce magnifique témoignage. »

Nicolas de Lambert, 07/01/2017

« Je n'avais regardé que le début de l'émission sur France 2 avant de partir du bureau et l'ai revu en totalité.... Très beau votre témoignage. Beaucoup de délicatesse. Inspirant qui sans aucun doute touchera beaucoup les cœurs. Les nôtres ont été touchés. Il y a, comment dire, une lumière qui se dégage, dont on sent bien qu'elle vient d'un Ailleurs. Comme une invitation à aller à la rencontre de cet Ailleurs, à laquelle le journaliste ne semble pas avoir été insensible. (Il a d'ailleurs été incroyablement bon - professionnellement parlant - mais aussi et peut-être surtout d'une extraordinaire bienveillance et délicatesse et là c’est rare).
Je me suis longtemps demandé comment on témoigne de Dieu: essayer de convaincre plutôt que raconter simplement, en vérité, sans toujours vouloir expliquer ce qui dépasse l'entendement. Eh bien, votre témoignage m'a ouvert une porte, une juste attitude. MERCI !!!!! »

Philippe Renié, 07/01/2017

« Merci cher Jean-Renaud, pour ce beau lien de cette émission dont j’aime beaucoup le journaliste, délicat et ouvert. Merci pour votre témoignage et votre livre que j'ai dévoré d'une traite pendant les vacances .. J’ai été émerveillée et je t’avoue ne pas avoir pu retenir mes larmes au moment où tu retrouves ton fils, et lorsqu’il choisit Lorene comme marraine de confirmation… Sublimes pépites d'amour et de pardon… Je vais diffuser ton lien et un grand merci pour votre témoignage courageux, lumineux et fécond ! Bien amicalement ! »

Flore Ozanne, 07/01/2017

« Reportage très touchant ! Votre témoignage et très touchant. Vous avez, tous les deux, une intelligence du cœur hors du commun. Si les couples avaient autant d’amour et de bienveillance, la vie serait encore plus belle ! »

Peio d'Hualt, 07/01/2017

« Très beau votre témoignage. Beaucoup de délicatesse. Inspirant qui sans aucun doute touchera beaucoup les cœurs. Les nôtres ont été touchés. Il y a, comment dire, une lumière qui se dégage, dont on sent bien qu’elle vient d’un Ailleurs. Comme une invitation à aller à la rencontre de cet Ailleurs, à laquelle le journaliste ne semble pas avoir été insensible. (Il a d'ailleurs été incroyablement bon - professionnellement parlant - mais aussi et peut-être surtout d'une extraordinaire bienveillance et délicatesse et là c’est rare). Je me suis longtemps demandé comment on témoigne de Dieu. Mon expérience est que je me suis plus souvent planté que l'inverse, à vouloir en faire trop : essayer de convaincre plutôt que raconter simplement, en vérité, sans toujours vouloir expliquer ce qui dépasse l’entendement. Eh bien, votre témoignage m'a ouvert une porte, une juste attitude. MERCI!!!! Marie-Christine et moi vous embrassons tous les deux ! »

Philippe Renié, 07/01/2017

« Chers Amis, Je tiens à vous remercier pour votre livre que j’ai dévoré après avoir entendu en direct la version de Jean-Renaud au cours du week-end à Notre Dame de l’ouïe
Toutefois entendre et voir Lorène raconter c'est encore mieux. C'est beau de sentir qu’il n’y a chez elle aucune place pour l’amertume. Il y a tellement de beauté et de générosité. Je suis aussi tellement émerveillée par votre enfant qui comprend la douleur de sa maman : “Maman qu’est-ce qu’elle a dû pleurer !”
Votre témoignage est surtout important pour les couples qui ont envie de se séparer après des histoires toutes différentes mais un peu similaires...J’espère qu’il en aidera beaucoup ! »

Béatrice Kasser, 06/01/2017

« Votre livre fait beaucoup réfléchir et stimule dans la voie de la clarté et du pardon
Merci à vous et à votre épouse, et peut-être plus encore: Merci à vos enfants qui apportent chacun à leur manière, le point d'orgue à l'ouvrage, par leur simplicité, la fraîcheur saine de leur regard... Revenons à nos cœurs d'enfants trop souvent étouffés par nos raisonnements tordus ! Bonne route 2017 à tous ! »

Christiane Devillers, 05/01/2017

« Chère Lorène, cher Jean-Renaud, J’ai lu votre livre avec passion. C’est un magnifique ouvrage. Un évènement à mes yeux. La force avec laquelle il saisit le lecteur est si grande que moi-même m’y étant engagé, au moment de Noël, en fin de journée, je ne l’ai plus quitté jusqu’aux premières heures du lendemain. C’était un livre « impossible ». Livrer à 2 voix tant de vie personnelle, tant d’intimité, tant de tendresse partagée : exercice inaccessible … sauf pour vous qui avez su en faire un bouleversant témoignage ou « l’anecdote » devient l’expression de vérités intemporelles que nourrissent la profondeur des sentiments et la grandeur de la pensée. Faut-il admirer plus la beauté du monde décrit ou la qualité, simple mais toujours belle, de l’écriture ? L’une et l’autre se rejoignent. Un immense bravo ! Que 2017 soit pour vous une année pleine de richesses et d’accomplissements. Je vous admire et je vous embrasse. »

P.C, 05/01/2017

« Chers amis, Un grand merci pour votre visite et votre témoignage. Je suis en train de terminer votre livre: c'est magnifique et bouleversant! Je comprends mieux pourquoi on vous a fortement conseillé de témoigner. Je ne doute pas de la fécondité de ce témoignage dont l'actualité est particulièrement brûlante. Avec mes sentiments fraternels et l'assurance de ma prière d'action de grâce à Jésus et Marie pour vous. À ND de Guadalupe, je penserai particulièrement à votre famille. Bonne et sainte année 2017 ! »

Monseigneur Marc Aillet, 04/01/2017

« Je profite de ce premier jour 2017 pour vous remercier Jean Renaud et Lorene pour ce livre à deux voix ; réussir cet exercice est déjà une des nombreuses Graces de votre couple ; pour avoir ete le témoin de nombreux événements relatés , je peux témoigner que rien n est romancé. Dans une période où l aventure du couple fait peur aux jeunes, je dirai que la votre fait plutôt envie car il montre la force d un couple qui choisit de s aimer jusqu au bout y compris dans nos faiblesses, dans nos lâchetés et dans nos aveuglements. Merci de nous inviter aussi à regarder la famille comme le premier lieu de notre sanctification . Continuons ensemble à persévérer dans ces belles traversées »

Renaud Sassi, 01/01/2017

« Livre très intéressant, très personnel. Les auteurs nous font partager leur parcours de manière lumineuse. La fin sur le pardon est très émouvante et inspirante. Je recommande la lecture de ce livre ! »

commentaire Amazon.fr, 26/12/2016

« J'ai été très touchée par votre livre-témoignages. La phrase de st Augustin citée par Vicente vient s'incarner dans ta persévérance, toute empreinte d'amour et de délicatesse... Merci Lorène, pour toutes ces pépites que tu partages avec nous : "jeter son cœur au-delà de l'obstacle", que chacun devienne à travers l'autre ce qu'il est appelé a devenir.... Merci à ton mari, à vos enfants (l'évocation par Daria du "oui" de Marie est très touchante et l'appui d'Antton sur ton exemple d'amour et de pardon est un bel enseignement pour nous parents) »

I LdlC, 22/12/2016

« La lecture passionnante de la vie d'un couple qui sortira vainqueur des épreuves grâce à l'altruisme, l'amour et la spiritualité. C'est pour moi un modèle de conduite de vie. Je recommande ce livre à ceux qui vivent des épreuves dans leur vie de couple »

Catherine T - avis site Amazon, 17/12/2016

« J'ai le plaisir de vous adresse le BBI dans lequel la page 49 est consacrée à votre émouvant livre témoignage Grâce à toi »

Pierre-Christophe Baguet, Maire de Boulogne Billancourt, 12/12/2016

« Je termine aujourd'hui la lecture de votre livre .... Quelle aventure humaine et spirituelle ! J'en connaissais une partie grâce aux échanges avec Jean-Renaud ; je découvre l'autre face, celle de Lorène : je suis impressionné par son chemin parcouru depuis la 1ere rencontre ; un chemin où l'amour permet la croissance de l'être, ne gomme pas les difficultés, mais permet de les surmonter . La vérité vous a fait grandir et a solidifié votre couple : quel bel exemple pour ceux qui aujourd’hui se lancent dans l'aventure du mariage ! Et cette foi qui vous porte tous les deux , vivante et contagieuse !
Ma compétence en matière d'écriture étant limitée, je me contenterai de dire que le style est simple , avec des phrases courtes et des messages clairs; cela donne envie de poursuivre la lecture. »

Pierre Yves Driessen, 11/12/2016

« C'est un témoignage de couple extraordinaire qui, sans fard, raconte sa vie conjuguée au singulier puis au pluriel. Mais quelle trajectoire, quelle leçon de vie et de vie de couple, et tout cela dans la foi ! Un livre qui tombe vraiment à pic pour illustrer cette année de la famille et qui fait sentir que l'amour vécu par un couple est parcouru par autant d'émerveillements que d'embûches. »

Mathilde Mahieux La Procure, 12/12/2016

« Une histoire pas banale. Des parcours de vie peu ordinaires et très émouvants. Malgré le poison du secret il y a comme fil directeur la confiance, la recherche de vérité. Les chemins pour y parvenir sont tortueux. La richesse de l'amour sauve tout. Enfin, le destin de deux hommes protégés par deux femmes exceptionnelles. Se lit avec beaucoup de plaisir. »

Commentaire sur Amazon.fr, 12/12/2016

« Que dire de ce livre, de cette œuvre? Superbe et magnifique histoire de couple, et en même temps si simple, si "normale", si proche de nous tous, l'histoire de l'Amour qui nous unit à l'autre comme par miracle, l'histoire de nos fragilités si simples, de Pardons, du chemin de la Vérité, cette Vérité qui libère les couples et les familles... A lire absolument. Et à relire, surement.... :-) A offrir. A tous, jeunes et vieux. Sans peur de se tromper. "Grâce à toi" fait partie de ces livres "perles" que l'on lit d'une traite, et qu'on veut relire, garder dans ses "meilleurs livres", et offrir à tous, amis, parents, enfants, filleuls, pour le partager, partager le chemin de la Vérité, la force de l'Amour et du Pardon, avec tous. N'hésitez pas !!!!! :) »

Commentaire sur Amazon.fr, 10/12/2016

« Je voulais vous féliciter pour ce beau témoignage de vie et de foi que vous avez écrit tous les deux - Votre histoire est très touchante et si émouvante tant votre foi est vivante ! Je ne manquerai pas de le faire tourner dans mon groupe de lecture - Merci pour votre gentille dédicace :) »

Famille LM, 06/12/2016

 C’est émouvant ! Je comprends très bien du coup que vous ayez eu à cœur de témoigner; c'est une leçon de vie et une belle illustration de la phrase de St Paul "tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu". Et quand on arrive à faire tomber les remparts intérieurs tout semble possible ... Bravo et merci !… »

J.B, 24/11/2016

« L’agnostique que je suis a dévoré votre livre. Bravo pour votre exemple de vie et pour ce ballon d’espoir »

V.G, 29/11/2016

« Re-bonsoir Lorène, Je viens de finir de voir l’émission….très émouvante… Tu as été super – belle et sereine - et ton intelligence du cœur en a touché plus d’un, notamment la psychothérapeute… L’esprit a soufflé et j’espère que la jeune fille a appelé son père… Votre témoignage est un véritable appel à un élargir son cœur au monde….aux périphéries comme le demande notre pape ! C’est aussi un beau témoignage de couple, sur la communication dans celui-ci et le pardon….Merci pour vos propos….qui m’ont aussi touchés…. Cela m’a amusée de voir Vincent et j’ai bcp aimé les photos passées à la fin qui témoignent d’un vrai bonheur familial partagé … Finalement c’est une vie de famille vivifiée….que vous avez été amené à vivre ensemble….l’AMOUR n’en est que plus fort entre vous ! Toi qui a renforcé ton couple, déjà solide, à travers cette aventure…j’aimerais confier à ta prière 2 couples de très bons amis qui viennent de se séparer avec 4 enfants chacun : Servane et Emmanuel / Marie-Sophie et Hubert. Merci pour vos prières … Votre témoignage m’a mis l’eau à la bouche et j’ai maintenant envie de lire votre livre. Bonne nuit …en union de prières. Je t’embrasse. »

P.C, 23/11/2016

« Chère Lorène, cher Jean-Renaud, Un grand merci bien tardif de nous avoir réunis aussi nombreux aux pieds dans l’eau. C’était vraiment sympa de retrouver des visages un peu éloignés depuis toutes ces années. Et bravo pour votre livre qui touche et interpelle même ceux dont la foi est lointaine… »

Jean Baptiste Kalt, 11/11/2016

« Chère Lorène, Cher Jean-François, (dans l’ordre du livre !) En premier lieu, je tiens à vous remercier d’avoir écrit ce beau livre que j’ai lu avec émotion, admiration et respect devant la révélation de sentiments personnel. Mais, si je me bornais à cet hommage un peu convenu quoique très sincère, je négligerais des aspects essentiels.
Ensuite, il faut que je souligne que votre belle histoire donne à chacun d’entre nous des leçons dont nous devrions tirer profit pour notre vie personnelle.
Tout d’abord, nous devrions nous rendre compte de la manière extraordinaire dont le Seigneur nous accompagne lorsque nous plaçons notre foi en Lui. Le respect fondamental de notre liberté fait qu’Il agit avec une extrême discrétion mais Il est présent et efficace. Les évènements que nous jugeons catastrophiques se traduisent par un bien que nous n’attendions pas et que nous avons du mal à voir.
Par exemple, j’ai ressenti le décès brutal et inattendu de ma chère épouse Solange comme un coup de massue. Mais, il s’est révélé source de grâces, car il m’a donné une vision nouvelle de mes proches et de mes amis et il m’a incité à développer des activités caritatives et religieuses dont je ne me sentais pas capable.

Ensuite, l’autre grande leçon est que dans un couple, la sincérité et le partage de tous les évènements passés ou présents sont essentiels. C’est le plus sur moyen de fortifier le mariage et de respecter au fil du temps son indissolubilité, si menacée actuellement. Facile à dire, mais plus difficile à réaliser. Vous nous montrez que l’aide du Seigneur est primordiale même si son effet n’est pas immédiat …
Je vous connais depuis une époque relativement récente, même si j’ai parfois l’impression que c’est déjà ancien. En effet, je vous ai rencontré pour la première fois alors que rentrant d’un voyage à l’étranger vous étiez assis à la terrasse d’un café Bd Jean Jaurès. Solange qui vous connaissait, vous avait salués et m’avait présenté brièvement. A cette occasion, elle m’avait dit un mot de la révélation de l’existence de Vicente, mais habitué à ne pas poser de questions
sur les personnes qu’elle accompagnait, je n’avais pas approfondi.

Solange et moi avons assisté à la messe célébrée pour les 80 ans du père d’un ami. Dans son homélie, le prêtre a qualifié le mariage de « marche ensemble pour l’Eternité ». J’ai fait remarquer à Solange que je trouvais cette phrase magnifique. Elle m’a tout simplement répondu « Mais, c’est ce que j’ai toujours pensé ! » Je vous cite ce souvenir personnel, car je pense sincèrement que c’est ce que vous vivez et dont vous témoignez dans « Grâce à Toi ». Que « ce petit mot sorti du silence vous donne vie, longue vie » dans l’amour du Seigneur. Avec toutes mes plus amicales et affectueuses pensées.
Bruno
P.S. Bravo à Vicente, Antonn et Daria pour la qualité de leur témoignage et de leur rédaction. »

Bruno de Felcourt, 11/11/2016

« Très chers amis, Chère Lorène, Cher Jean-Renaud, Je viens de terminer "Grâce à Toi : du secret au pardon". Je suis encore sous le choc, et des nuits quasiment blanches pour le lire au plus vite; mais je compte bien le relire, et surtout reprendre plus calmement certains passages. Non, tout, c'est un ensemble, on ne le "saucissonne" pas ! Comme du Schubert ou du Schuman, on l'écoute et réécoute sans se lasser de la petite musique que contiennent ces pages. Je pense notamment aux pièces à 4 mains (Antton et Daria comprendront sûrement).
Est-ce un témoignage, un récit.... non, un journal à 4 mains écrit par deux amoureux d'exception. Amoureux de leur couple, amoureux de Dieu en sa Sainte Trinité. C'est émouvant, sincère et ...parfois même drôle ! Merci pour ces lignes délicates, profondes, vraies, et surtout spirituelles ; votre Foi en sort renforcée et la nôtre aussi grâce à vous deux, plutôt à vous 5.
C'est l'illustration même d'une pensée chère à ma défunte maman : "pas de regrets que des souvenirs", s'appuyant sur l'Espérance, la petite espérance si chère à Charles Péguy (relire Le Porche du Mystère de la deuxième Vertu).Un regret, toutefois, de ne pas vous avoir connu beaucoup plus tôt, tant le chemin indiqué est riche, notamment, pour celui (ou ceux) qui se pose (ent) la question du but de leur vie. Heureusement Jésus et Marie sont là pour nous conduire si on le veut.
Et puis nous avons des lieux communs (La Pitié Salpêtrière et en sus pour moi Lariboisière), Medjugorje (à quand un prochain pèlerinage ? je suis partant), et bien sûr Sainte Cécile. Finalement ce livre est un vrai pèlerinage dans la vie, la vérité, la Foi, l'Amour. Et maintenant, pourquoi pas un film ? Non c'est une fausse bonne idée ! Je préfère conserver de vous les images qui apparaissent dans mon esprit progressivement sous votre écriture. Pardon, j'ai été trop long, mais comment vous remercier de tout le bonheur que vous apportez ainsi ! MERCI, MERCI, MERCI. Avec mon amitié fraternelle, je vous embrasse tous. »

Patrick Longin, 11/11/2016

« Merci Jean Renaud mais surtout, merci Lorène et vraiment, Bravo! Même si je connaissais les grandes lignes de votre histoire, lire vos deux voix/voies m'a procuré un immense plaisir, c'est bouleversant et vivifiant tout à la fois. Les témoignages de vos enfants sont tout aussi beaux. Ma foi n'est pas aussi forte que la vôtre, mais vous dites les choses si simplement et naturellement que je suis sûre que nul besoin d'être croyant pour comprendre que la force de l'Amour est une évidence et que le chemin de la Vérité est le seul qui vaille la peine. Attention, un scénariste hollywoodien pourrait s'en emparer, "Amour et Vérité"... Non, je plaisante, ça vaut des milliards de fois mieux. Nous vous embrassons tous très fort. »

Sylvie Ehlinger, 11/11/2016

« J'ai dévoré votre livre en 48h et Sabine est en train de le dévorer pendant ce we du 11 novembre. Cette écriture à deux mains est très originale. C'est un très beau livre plein de richesses et d'enseignements. Un grand bravo »

Didier Guigou, 11/11/2016

« Cher Jean-Renaud, Chère Lorène, J'étais triste de ne pas avoir pu assister à la belle soirée de célébration de vos 20 ans de mariage et de la présentation du livre "Grâce à toi - Du secret au pardon". Hier, j'ai commencé à lire les premiers chapitres dès que les enfants étaient couchés. J'ai seulement éteint la lumière vers 2 heures du matin, tellement j'étais touchée par la lecture, tellement votre témoignage est vrai, sincère, émouvant et édifiant.  »

Nicole Burrus, 08/11/2016

« Jean-Renaud, Lorène, Je suis en train de refermer votre livre ; la tête, le coeur et les tripes bien retournés. Un immense merci pour votre témoignage, pour la manière dont vous incarnez dans votre vie, vérité, amour, courage, espérance, confiance, joie, abandon... Je rends grâce à Dieu pour vous et pour ce qu'Il manifeste à travers vous ! Il y a le témoignage de votre chemin (hier) et puis il y en a un autre : celui de votre famille rehaussée qui est un témoignage vivant, actuel, présent, une sorte de boule de feu qui continue d'avancer dans le temps et vers le ciel.
Merci & gloire à Dieu »

François Genin, 07/11/2016

« Bonsoir les amis ! Un petit mot pour vous dire que j'ai lu avec beaucoup d'émotion votre récit. Lorène tu m'avais déjà longuement raconté à une soirée chez Barbara il y a quelques années cette incroyable histoire et je t'avais beaucoup questionnée à l'époque. Je retrouve ce que tu m'as raconté ce soir là et je trouve formidable et courageux que vous partagiez ces moments d intimité avec tant de naturel et de sincérité. Cela donne à réfléchir ... J'espère rencontrer Vincente un jour ! Je vous embrasse fort ! »

Katia Bedin, 02/11/2016

« Un immense merci à tous les deux pour cette soirée de dédicace si remplie d'émotion !!! Se replonger 30ans en arrière m'a beaucoup émue, surtout quand la plupart des amis étaient présents hier soir je rêve de me plonger vite dans votre livre car votre histoire est hors du commun »

Marianne Marsil (membre de la Crazy Race), 02/11/2016

« Ayant vécu de près chaque étape de ce chemin semé d'embûches et de grâce, j'ai été bouleversée par le message d'espérance, de foi et d'amour. Cela pourrait être un roman mais ce qui est géant, c'est que c'est une histoire vraie !!! A lire absolument. Marianne »

Marianne, 02/11/2016

« Le témoignage de Lorène dans Marie-Claire est très beau : cette rétrospective de vie, la façon d'affronter les épreuves de la vie et de voir, pour ceux qui y croit, que même si le "aide-toi le ciel t'aidera" reste vrai (et vous, Jean-Renaud, vous êtes un beau modèle par l'énergie que vous avez développée pour votre rééducation !) nous avons des aides spirituelles qui nous aident sur notre chemin de vie et peuvent nous conduire au bonheur comme ce fut le cas pour votre guérison et votre couple. Je suis convaincue que l'authenticité avec laquelle votre livre a été écrit touchera vos futurs lecteurs et pourra les aider dans leur vie quotidienne. »

Catherine Taittinger, 25/10/2016

— Les contributions suivantes ont été reçues avant la publication du livre, suite à des conférences, des témoignages, des interventions médiatiques, des échanges informels. —


« Cher Jean-Renaud, je pensais te connaître un peu ; en fait je ne savais rien de l’essentiel. Tout s’éclaire maintenant – ton témoignage est très fort et nous ramène à l’essentiel : l’amour de ses proches, le respect de la vie, si fragile, et un sens à donner à ce que l’on fait plutôt que de subir un enchaînement d’événements pas nécessairement voulus… Merci, ton témoignage nous fait l’économie de passer par les moments périlleux que tu as connus…. A bientôt. Amitiés. »

JM P, 12/11/2015

« Cher Jean-Renaud, Les amis de mes amis étant mes amis, je me permets de vous appeler par votre prénom. J’ai été très ému par votre récit de votre bouche et au chevet de Marc. Les vidéos sont un complément très intéressant, merci. Un de mes amis a eu un terrible accident et en est sorti, je ne connais pas sa courbe de coma, mais je note une similitude avec vous c’est d’être porté naturellement et spontanément vers l’autre. Bien cordialement. »

P M, 2/10/2015

« Cher Jean-Renaud J’ai lu avec attention - et émotion - les deux témoignages que tu m’as envoyés. J’avais regardé par ailleurs le replay de ton émission de France 2. Merci vraiment pour ces témoignages et pour ton message. Ils confortent mon désir d’avancer avec beaucoup de confiance sur le chemin dans lequel je marche depuis un mois. Tout ce que tu dis pousse énormément à croire à la force de la prière. Je suis très ému par ce qui se met en mouvement dans ces moments-là. D’autant plus ému que je me retrouve au cœur d’un élan de solidarité que je ne pense pas avoir mérité. Il arrive avec gratuité, surabondance... Tu as dû ressentir cela. J’ai été porté depuis pas mal d’années déjà par la prière et le soutien fraternel de tous les amis qui se sont réunis cet après-midi. Aujourd’hui dans un moment de vérité face à la maladie, cette prière des frères me conduit à un sursaut de foi. Oui, Seigneur, ce que quelques frères demandent en ton nom a du poids à tes yeux. Je vis vraiment dans cette confiance. Merci Jean-Renaud d’être toi aussi parmi les frères qui m’aident à croire et à espérer. Amitiés »

B C, 27/05/2015

« Chers Lorène et Jean-Renaud, il se trouve que face à mon lit d’hôpital, j’ai assisté tout à fait par hasard et en direct, à vos témoignages. Ils ont vraiment été très beaux et il m’a semblé que les animatrices elles-mêmes en étaient touchées. Bravo et merci pour ceux qui vous ont regardé ou vous regarderont. Amitié »

B C, 2/05/2015

« Chère Lorène Je viens de terminer vos lectures. J’ai pleuré moi aussi bien sûr , mais des larmes douces face à votre si belle histoire. Elle est belle Lorène car tu as su la rendre belle et possible .Je crois que tu as été guidée. Plein de bonheur vous attend. Je voudrais un jour faire ce pèlerinage moi aussi, même si je ne suis pas aussi chrétienne que toi. J’ai la foi tout simplement. Nous en reparlerons à Paris. J’ai mes amis espagnols et allemands qui arrivent demain je voudrais vous les présenter .quand repartez-vous et avez-vous un dîner de libre ? Je ne peux pas mercredi soir et ils repartent le 21. Je t’embrasse.
Cher Jean Renaud, ton destin et celui de Loréne est fabuleux. Je suis heureuse pour vous. J’aurai tellement aimé qu’A soit moins "banquier" et que son mariage avec S dure. Pardon de m’être énervée devant vous mais c’est encore douloureux. Je garde tes écrits pour moi mais tout comme l’histoire de notre école est née d’une adoption magnifique de la part de T, qui me bouleverse toujours ta paternité tardive et l’intelligence de Loréne et son amour inconditionnel pour toi m’ont beaucoup touchée. Vous vieillirez bien avec vos enfants. C’est superbe. Je t’embrasse.
PS c’est quand même un beau sujet et un bel exemple d’amour qui feraient un beau livre. C’est si rare .... »

MP L, 19/08/2014

« Merci beaucoup Jean-Renaud. Très intéressant de regarder tout ca et je ne savais pas du tout que vous étiez passés à la télé. Est-ce que t’as trouvé que c’était une expérience positive?
J’ai toujours l’impression dans ces émissions télé (je n’ai pas de télé donc je la regarde très rarement) que le temps n’est jamais suffisant… on apprend donc jamais tout. J’espère que vous allez bien. Bises. »

A S, 2/11/2011

« Chère Lorène et cher Jean-Renaud, merci beaucoup ! J’ai regardé l’émission; vraiment touchante et édifiante. Formidable que vous ayez fait cela ! Etonnant, le lendemain du jour où cela passait à la télé, l’auxiliaire de vie de mes parents (chez qui j’étais) m’a dit avoir regardé cette émission et bcp aimé... ss savoir que je vs connaissais! Mon frère A qui déjeunait avec nous était lui aussi tombé dessus la nuit lors d’une retransmission, sidéré de vous voir (il vient souvent aux Conférences de Samarie). Je rends grâce pour ce témoignage qui va si bien dans le sens de cette rencontre avec les "périphéries". Avec mon affection et ma prière fidèle. »

Sœur E, 22/07/2011

« Cher Jean-Renaud, Du fond du cœur, merci d’avoir pensé à nous transmettre cette vidéo pleine d’espérance ! Car nous nous sentons souvent seuls (humainement) dans notre chemin, ou nous comprenons bien qu’il n’y a pas de recette et que c’est à nous d’avancer pas à pas… Quelle joie de voir ces personnes sur le plateau si émues par votre « intelligence du cœur… Encore merci, et j’espère à bientôt »

M, 22/03/2011

« Chers frères, et valeurs ajoutées, Jean-Renaud que vous connaissez un peu et sa femme Lorène viennent de faire ce témoignage dans une émission animée par Sophie Davant sur FR2.
Lien en rouge ci-dessous, durée 30 minutes, on ne s’ennuie pas ! Cela a réveillé en moi certaines questions que j’aimerais aborder avec vous, et peut-être ressortir du placard puisque Papa va avoir 80 ans cette année. Je vous encourage donc à le regarder à tête reposée, et à me dire si vous pensez qu’on devrait "bouger"....ce carême pourrait être l’occasion d’y réfléchir ensemble, ou tout de moins de porter cette question dans la prière ! Bisous à tous. »

LME, 12/11/2010

« Cher JR et Lorène, Merci infiniment pour votre témoignage....en le regardant remontent en moi des choses un peu "enterrées" concernant l’existence possible d’un demi-frère du coté de mon père... Mes frères et ma mère sont au courant, mais nous n’avons pas de preuves ni d’aveu, seulement de fortes présomption qui ont surgi il y a une douzaine d’années dans un contexte particulier, puis qui ont été vite enterrées. Mais pour moi, c’est un peu comme pour Lorène, il y a comme une évidence... Mon père est depuis toujours un handicapé de la communication, avec maman qui "offre", et nous les enfants qui faisons avec (ou plutôt sans!). Bref je fais court en vous forwardant le mail confidentiel que je viens d’envoyer à mes frères, et vous demande de porter un peu cette intention dans votre prière de carême... Bien sûr je ne sais pas du tout ou on va, mais il en va des générations futures, d’une réconciliation familiale avec notre père et entre nos parents...Je ne sais même pas si j’en ai envie tant cela est enkysté depuis longtemps, et me rapprocher de mon père avec qui je n’ai jamais eu aucune relation???...mais c’est peut-être un chemin de salut et de réconciliation pour lui, pour nous tous... que Jésus nous demande?... la vie éternelle se prépare ici-bas... Je viendrai chère Lorène déj avec toi après les vacances, Merci à vous deux »

JR, 12/07/2010

« Bravo Jean-Renaud, c’est un magnifique témoignage, comme tes précédents.. Et une sacré leçon de vie. Bravo aussi de ce courage de témoigner. A l’occasion, je te raconterais. J’ai récupéré un cousin germain l’année dernière ! J’ai considéré que c’est toujours un cadeau d’avoir des nouvelles de vie, même si on imagine que les pères sont passés par des moments difficiles. Je t’embrasse, Bien amicalement, (et surtout…. BRAVO à ta remarquable épouse !!... quelle leçon) »

FO, 01/05/2010

« Tout ce cirque" est vrai et émouvant. Je pense à ceux qui regardent la TV, quelle bouffée d’espérance! Merci d’avoir eu le courage de vous dévoiler en public. Avec toute mon amitié à tous les deux. »

SP, 17/12/2009

« Cher Jean-Renaud, Les textes que tu m’as adressés sont remarquables de sincérité et de pertinence. Sans avoir vécu une épreuve aussi "limite" et éprouvante que la tienne, j’ai reconnu plusieurs impressions profondes, en particulier le fait de ne plus avoir le temps pour faire ou corriger ce que l’on a fait précédemment : une sorte de perte d’éternité, que tu évoques. Amitiés. »

JL, 25/06/2009

« Merci Jean-Renaud pour ce très très beau témoignage. Je vais transmettre ta vidéo à mon frère qui la regardera avec beaucoup d’intérêt. Il y a 2 ans, Olivier a eu un très grave accident cardiaque au volant de sa voiture (déchirure aortique mal placée). Accident évité, pompiers arrivés à temps et prise en charge immédiate par les médecins. Il a subit une opération de plus de 14h, réfrigéré et mis sous absence d’oxygène pendant quelques minutes... Infime espoir de s’en sortir vivant et quand bien même de guérir sans de graves et importantes séquelles... Une nuit de prière pendant l’opération et... youpla... le Seigneur a entendu nos prières d’amour, Il était aux côtés des chirurgiens et veillait sur O. Aujourd’hui, il est fragile mais s’en est sorti magnifiquement bien. Merci Seigneur ! Parfois il perd un peu patience de la lenteur de ses progrès qui sont malgré tout impressionnants... Ta vidéo, j’en suis sûre, va l’apaiser et le fortifier dans sa rééducation. Merci, merci mille fois ! Bravo !!! Passez en famille un très bel été, nous vous embrassons bien amicalement »

JF&L, 20/06/2009

« Dear Jean-Renaud, THANK YOU for sharing this video-- I just now watched it. LOVE it! You speak so articulately and movingly about your experience. As the mom of 2 special needs kids, I am also grateful for the work that you are doing to help working people who are family caretakers. I had to change the whole way that I worked to center around my children’s needs for advocacy. It was a crazy time when they were little because my mother was also ill with cancer and my dad died around the time Sophie was diagnosed with autism... those years are a bit of blur. People do need help and the current corporate system needs to make it easier to balance work and family. Thanks for all you do and bless you. Love.
P.S. : Thanks for giving me the chance to practice my French - you speak so clearly and so well I got it all! »

BB, 22/04/2009

« Hello Jean–Renaud, En lisant ton message j’ai repensé à ce passage de notre vie.
Moi j’avais 34 ans, jeune mariée, enceinte de notre fils Benjamin qui aura 20 ans le 22 juin prochain ! On était inquiets et préoccupés à l’issue de l’accident puis tu as prolongé cet état d’inconscience et nous nous sommes trouvés impuissants face à cette situation. Tu étais beau sportif tout était possible mais la vie t’as fait faire une pirouette. A cette époque on réfléchissait ensemble à ton projet. Mes pensées étaient troublées le chaos ! Allez tu basculer dans l’au-delà si jeune pour un accident de Rollers ... Et puis tes parents ont eu l’idée et le courage face à cette situation de nous réunir pour nous parler. Je revois ton père qui en chef de famille a pris la parole...la parole juste. Ton amie MdW qui a fait un discours magnifique, j’espère que tu as lu ce texte. Et puis il y a eu cet instant de recueillement et de partage dans la prière on s’est tous tenus la main. Une façon de faire passer l’énergie et surtout de nous soutenir.
Et puis il y eu quelques jours plus tard cet instant magique pour moi c’est Laure qui m’a laissé un message sur mon répondeur "JR s’est réveillé"
Quel bonheur ? La suite tu le connais par cœur et je trouve superbe de prendre le temps de raconter cette expérience à des jeunes. Mes enfants connaissent ton histoire sans te connaître ! Il va falloir y remédier. Je suis malheureusement à Londres ce jour-là. Je t’embrasse fort. Ton amie S »

S, 26/02/2009

« Me voilà de retour à Rome. Et puis ce soir, plongée dans les chroniques de votre vie. Il est minuit et je viens de finir de lire cette histoire passionnante dont je vous suis énormément reconnaissante de me l’avoir fait partager. Merci donc de votre affection et de votre confiance. Tout cela semble vraiment inventé tant on le sent plein de faits objectifs inexplicables comme des sentiments les plus forts et contradictoires, peurs, angoisses, doutes, espoirs, jalousie, foi, et surtout, surtout, amour, fait d’intelligence, de tolérance, de bonté. On dirait un film plein d’aventures passionnantes, de personnages émouvants et attachants, dans des décors de rêves. Vous m’en aviez déjà raconté quelque chose, mais j’ai ce soir pu vous suivre pas à pas, ensemble et séparément, admirant la façon dont vous avez su tous les deux le communiquer avec grand talent et une énorme sincérité. J’ai beaucoup d’admiration pour vous et désormais encore plus d’affection. Merci encore de ce témoignage. Je vous embrasse très fort. »

ED, 30/09/2008

« Chère Lorène, cher Jean-Renaud, Un immense merci pour le temps que vous nous avez accordé, pour votre écoute active. C’est la première fois que nous racontions ensemble notre histoire... Ce qui me touche dans votre témoignage, c’est l’aspect « c’est possible, et même cela peut porter beaucoup de fruits », en même temps, je réalise, nous réalisons, qu’il faut beaucoup de temps, de patience, et passer par des chemins qui ne nous paraissent pas forcément envisageables, bref que nous restions très ouverts aux portes qui seront devant nous. Merci pour les témoignages par écrit. Merci notamment à Lorène, je viens de les lire et j’en avais les larmes aux yeux... Je comprends votre idée de dire qu’il faut prendre le temps d’écrire... Nous vous souhaitons une belle semaine et espérons à bientôt ! »

O&ME, 19/09/2008

« Bonjour M. d’Elissagaray, Je viens de lire votre témoignage sur votre accident et votre « retour » à la vie ? Je pense qu’un miracle a eu lieu et que vous-même êtes « un petit miracle » pour les autres par votre gentillesse, manière d’être et de vivre chaque jour. Que Dieu vous donne la grâce et la certitude que vous êtes « un bien aimé » de ceux qui vous entourent, même si parfois les mots manquent aux gestes et aux actes. Que l’Esprit Saint vous accompagne et vous guide sur le chemin de sainteté qui est le vôtre. Je vous souhaite de tout cœur une bonne fête de la Pentecôte. Bien fraternellement en Jésus Christ »

Sœur L D, 17/08/2008

« Cher Jean-Renaud, Merci pour ton lien, c’est formidable, oui nous en parlerons. C’est étonnant car dans l’émission j’ai vraiment senti que la présentatrice était touchée par ton témoignage, on ressent vraiment son émotion, ce qui est quand même très rare à la télé. Bonne journée à toi. »

A, 01/06/2008

« Bonsoir, Jean-Renaud. Un grand merci pour votre venue hier soir chez les jeunes professionnels de Ste Cécile pour témoigner de l’amour du Christ dans votre vie. Je crois que votre témoignage a interpellé un grand nombre d’entre nous et suscité de nombreuses questions et questionnements personnels. Pour ma part, j’ai été touchée par ce que vous disiez sur le fait que l’on ne dise jamais assez à ses proches qu’on les aime (et quel que soit l’état des relations que l’on ait avec eux !) À bientôt »

ME&PS, 01/05/2008

« Profondément croyant, mais pas pratiquant au sein d’une Église, j’ai à mon niveau aussi pris conscience et vécu la force de la prière... J’aimerais aussi te remercier de m’avoir ouvert ces nouveaux chemins : avec tes témoignages, avec les conférences de Samarie. J’ai été touché du contact avec tous ces gens – prêtre, rabbin, croyants « ordinaires » et clients « extraordinaires » - qui mettent leur vie en mouvement, autour de valeurs ou d’une Foi. Cette expérience me porte et m’a donné envie de vous rejoindre autour de Responsage ! À bientôt »

B, 19/03/2008

« Cher Jean-Renaud, merci beaucoup pour votre témoignage d’hier auprès des élèves de terminales du Lycée Gerson. C’était très riche et très intéressant. Les messages que vous avez fait passer à travers votre parcours professionnel ont interpellé beaucoup d’élèves, et il est bon pour eux qu’ils entendent cela. Merci pour eux et merci d’avoir donné un peu de votre temps. On remettra ça l’an prochain ? Très bon week-end de Pentecôte ! »

Le père CG, 15/11/2007

« Cher Jean-Renaud, chère Lorène, Tout d’abord, comme l’a dit JD, merci pour ce premier moment partagé fort de simplicité et de vérité. Je finis à l’instant la lecture de vos témoignages, remplis d’espoir et de sagesse. Une belle histoire qui montre comment l’amour est plus fort que tout et comme vous l’avez dit « savoir se retourner dans les moments difficiles pour cette « prise de conscience » de notre engagement envers l’autre et envers Dieu. » Je crois aussi, à notre manière, que c’est notre force avec JD malgré nos histoires familiales...
J’ai été vraiment ravie de cette rencontre avec vous et espère vous revoir vite pour poursuivre ces discussions sincères sans artifices. Je vous embrasse (je me permets !) et à très bientôt ! Bon 1er mai rempli de brins de muguet ! »

HG, 12/09/2007

« Cher Jean-Renaud, Merci de ce mail et de tes SMS après Lourdes, je n’ai pas fait grand-chose et si cela a pu contribuer d’une façon ou d’une autre à t’aider, j’en suis sincèrement ravi. Merci aussi d’avoir partagé avec moi cette « aventure de dépendance ». C’est extrêmement émouvant et j’imagine ce que tu as dû ressentir et vivre. Dieu est bon !!! Cette aventure qui s’est bien terminée pour toi et qui doit continuer à te marquer, raisonne en nous en ce moment de façon particulière car nous avons une amie qui actuellement vit une situation similaire à celle que tu as vécue il y a quelques années. Bien fraternellement »

N, 01/09/2007

« Chère Lorène et cher Jean-Renaud, S. et moi, nous vous avons beaucoup écoutés. Merci pour ces magnifiques perles de la Grâce Divine. Seuls ceux qui l’ont vécu peuvent en témoigner. Le témoignage est une affaire très personnelle entre la personne et son Dieu. Que votre histoire est telle que vous l’avez vécue, nous invite simplement à observer dans nos vies de chaque jour qu’il y a des trésors cachés : à nous d’ouvrir les yeux et d’accepter que le Seigneur a toujours le dernier mot. Travaillons à lui faire confiance. Je vous embrasse bien fort remerciant Lorène pour ses talents de cuisinière et ce moment partagé qui m’a procuré du repos »

CN, 19/08/2007

« Monsieur, Je tiens à vous remercier infiniment d’être intervenu vendredi dernier devant les élèves de prépas à Franklin. Ce fut une conférence extrêmement intéressante, que les étudiants ont beaucoup apprécié. Ce que vous leur avez dit sur votre parcours professionnel, puis les conseils que vous leur avez donnés quant au sens à donner à leur vie professionnelle les ont interpellés et vont sûrement mûrir en eux tout au long de leurs études. Je vous remercie à nouveau d’avoir consacré à nos étudiants quelques instants dans votre emploi du temps chargé. Cordialement »

FS, 13/04/2007

« Cher Jean-Renaud, Oui, nous avons passé une belle soirée d’anniversaire vendredi, et l’un des beaux moments a été ma discussion avec Lorène, en fait son témoignage sur ce qui vous est arrivé. J’étais captivée, et nous avons été interrompues, trop tôt, et je suis restée suspendue... à rien de plus que l’envie de connaître la suite, et de te connaître car nous n’avons jamais eu de temps ensemble. Je, enfin « nous » serions ravis bien sûr de passer une soirée avec vous. Je suis touchée par la confiance que Lorène me fait en me livrant vos épisodes de vie, si personnels et parsemés de signes de notre Seigneur. Et merci aussi de ta confiance en me donnant ton témoignage en avant-première. J’attends un moment tranquille, sans doute en début de semaine, pour m’y plonger. Je t’embrasse,"

VS, 03/03/2007

« Cher Jean-Renaud, Je reviens à la réalité après avoir plongé au fin fond du Chili et de la Yougoslavie dans les témoignages dont tu m’as fait part, ils sont bouleversants... Je suis très touchée de la confiance que tu me portes en partageant avec moi ce récit de vie exceptionnelle. Je ne sais même pas quoi dire, c’est simplement beau et profondément touchant quant aux liens de Vérité, d’Amour et de Confiance qui t’unissent avec Lorène, de paternité qui te lient à Vicente, quant à la beauté de la Vie qui nous réserve tant de surprises (c’est un véritable message d’Espoir que je reçois à travers ton histoire !), et ceci grâce à Dieu qui nous aime tant, et à Marie qui a été si importante dans ta vie, je le comprends maintenant. Merci pour cette authenticité et encore une fois, ces messages d’espoir, de foi, d’amour, de courage que je retiens de ton histoire... »

LD, 19/10/2006

« Cher Jean-Renaud, Je te connaissais bien peu (savais vaguement que tu avais eu un grave accident que je croyais de parapente) et j’ai sollicité ton aide encouragée par ton lien avec le Père Rouvillois. Et aujourd’hui, je te dois un immense Merci pour le cadeau que sont ces témoignages (je vais les transmettre à P). Pour moi, la Porte ou plutôt l’un de ces passages inattendus sur mon chemin fut cette retraite à Corbara : il y a un avant et un après. J’ai un peu peur maintenant que cela passe, s’affadisse ; mais voilà que tu mets cette nouvelle lumière sur ma route. Partage avec Lorène ma reconnaissance. »

CJ, 11/06/2006

« Cher Jean-Renaud, J’ai lu ton témoignage et à la fin, j’avais les larmes aux yeux. Parfois, il faut vraiment bien réfléchir aux choses dans la vie. De l’extérieur, on aurait pensé... que des problèmes ! Mais en fait, il me semble que cet « inconvénient » ait enrichi l’expérience de vie des enfants, de votre famille élargie et surtout de toi et Lorène. Je ne crois pas trop au « destin », mais je croix que dans ton cas, J-R, si les choses se sont passées de cette manière, c’est pour une raison particulière... mais j’ai du mal à t’expliquer tout ça avec des mots. C’est un sentiment très perso et je crois que tu pourras peut-être comprendre ce que je veux dire. Enfin, merci mille fois d’avoir partagé ce témoignage incroyable avec moi. Est-ce que t’as toujours tes témoignages d’après accident ? Tu me les avais donnés mais à l’époque, on n’avait pas Internet et je ne les retrouve plus. J’aimerais beaucoup les relire. Je t’embrasse bien fort. »

AS, 26/03/2006

« Jean-Renaud, Muchísimas gracias por éstos testimonios. Ya los leí y me emocionaron mucho. Sin duda, Dios ha estado contigo, y te ha cuidado especialmente, porque tienen los dos, una misión muy grande en la vida. Me dio un gusto grande el conocerlos. Gente así, no se conoce todos los días... Una pareja muy bonita, llena de Dios, de vida y de alegria. Que Dios los bendiga y espero podamos seguir en contacto. Te mando la historia de mi vocación en cuanto pueda scanearla. »

Le Père A, 12/03/2006

« Chère Lorène, Je termine à l’instant une partie du chemin de votre vie et dois t’avouer que j’en ai encore des frissons d’émotion. Beaucoup aimé « les vignes de la Sainte Vierge » et ton passage sur « des larmes de se sentir prise par la main, de se sentir aimée », particulièrement émouvant et totalement compréhensible de ma part par rapport aux événements de la vie et ses surprises parfois liées souvent à des rencontres. Très touché également par le témoignage de Jean-Renaud et les « odeurs du sud-ouest » qui me rappellent mon pays à travers le côté Basque (c’est valable aussi pour les béarnais (rires)) évoqué pour Garches et le prénom d’A que je connais d’Urrugnes chez un de mes meilleurs amis. Sensibilisé également par la soif de vie ; lorsque ma grand-mère maternelle est décédée, le faire-part du Figaro était « choisis la vie », je comprends donc facilement le message. Enfin, comme tu le vois, notre rencontre au théâtre des Mathurins n’était pas un hasard. Et décidément, les signes (cf. Paul Cœlho) ne manquent pas sur le parcours de nos vies... Je t’embrasse et merci de m’avoir envoyé ces lettres. Bien amicalement »

FL, 10/11/2005

« Cher Jean-Renaud, chère Lorène, À tous deux, nous vous remercions, B et moi, du fond du cœur pour vos témoignages émouvants, beaux et pleins de foi qui m’ont mis en joie vendredi soir (alors que je me sentais fatiguée, j’ai dormi paisiblement...). Ce soir même, ma mère m’a envoyé un lien d’un père que nous connaissons bien (le Père J qui nous a mariés, B et moi, et qui a concouru au basculement dans ma famille d’une relation bien différente à la religion chrétienne, de la loi à la foi avec de nombreux fruits pour nous tous !!!)
Le Père J, à la fin de son interview, rappelle que pour répandre la foi, nous avons besoin autant de docteurs que de témoins... c’est précisément ce que vous faites. Bénie soit votre famille. Si vous me le permettez, je serais heureuse de partager votre témoignage à mes parents. Je sais que Bertrand chemine dans le sens du témoignage. Et je pense que c’est bien ainsi. Je vous souhaite une très bonne semaine. Fraternellement; »

NP, 02/07/2005

« Salut JR, Merci beaucoup d’avoir envoyé tes photos à N En fait, je ne les avais pas vues non plus auparavant (sauf une où tu es en fauteuil) et j’étais très ému de te voir passer par toutes ces étapes. N a été TRÈS touché et a demandé de dérouler « la prés » trois fois de suite. Il avait plein de questions auxquelles j’ai essayé de répondre (sauf une... Pourquoi le bandeau noir à un moment sur l’œil?). Je lui ai aussi raconté l’histoire de la prière organisée par ta famille et le fait que tu as commencé à aller mieux dès le lendemain. N a eu beaucoup de mal avec ça car il est en plein période de doute sur l’existence de Dieu, la véracité des histoires bibliques, etc. D’ailleurs, il est en plein échange de mails avec M & M sur le sujet. Voilà, merci d’avoir partagé tout cela avec lui. Je pense qu’il y a puisé beaucoup d’encouragement. Amitiés »

YS, 23/04/2005

« Cher Jean-Renaud, J’ai lu attentivement les deux premiers témoignages hier soir, qui m’ont fait beaucoup de bien et qui m’ont donné à méditer. J’ai été particulièrement sensible à ton besoin d’exprimer ta reconnaissance à ta famille. Je n’en suis pas là, je reste blessée par rapport à ce qui a pu m’être transmis et je sens un appel à par-donner en te lisant, à dépasser ce qui a pu être douloureux, mais honnêtement, pour le moment, je bloque... Par ailleurs, j’ai lu ce matin (à six heures, avant de partir au turbin !) avec beaucoup de plaisir le témoignage que ta femme fait de votre rencontre. Cela m’a apporté un peu d’espérance quant à ce que j’ai pu te confier hier. »

NR, 12/02/2005

« Chère Madame et cher Monsieur, j’ai lu votre récit de rencontre et j’avoue qu’il m’a beaucoup émue ! Cela a vraiment illuminé ma journée et je vous remercie infiniment de m’avoir fait l’honneur de le partager avec vous. Merci de tout mon cœur;»

EV, 29/10/2004

« Cher Jean-Renaud, (Jean-Renaud ou « j’en renaîs »?) Tes témoignages sont pour moi autant de petites graines, et je suis curieux de voir quels fruits à la saveur jusque-là inconnue de moi, ils vont faire éclore dans le jardin de ma vie... Merci de ce cadeau, c’est un présent, et un futur. Je travaille régulièrement avec des chômeurs mais je n’ai pas d’agrément. S’il en fallait, je peux regarder si Olivier en a un et s’il peut faire du « portage » en attendant que je m’en fasse un. Cela me fera un grand plaisir de poursuivre nos conversations, sans attendre dix ans. À bientôt donc, avec toute mon amitié »

AdB, 12/06/2004

«Cher Jean-Renaud, J’ai lu avec beaucoup d’attention et d’intérêt vos témoignages. C’est très beau, ces attentions de la PROVIDENCE pour vous deux. MERCI de me les avoir fait lire, cela donne une lumière particulière sur votre engagement aux Conférences de Samarie, et cela va sans doute dans la même logique aussi : de vous nourrir d’une saine lumière pour « reconstruire » votre vie. Je ne sais pas si on arrivera à doubler la mise quant à l’enfouissement, mais pour la charité promis, et même plus !!! En grande union de prière. La petite Doria m’est entrée dans le cœur, je vais beaucoup prier pour elle... vraiment. Saint Avent;»

Sœur C M, 01/03/2004

« Jeudi soir, je viens seulement de lire vos très émouvants témoignages. Merci de votre confiance, à tous les deux : c’est Beau ! Je suis au lit, au tapis avec mes douleurs et une grande faiblesse, le médecin passe et me dit : « restez couchée, ça va assez comme ça, l’héroïsme ! » Je suis très émue de vos récits : j’avais prié, prié pour toi, Jean-Renaud, te connaissant à peine par H., mais émue de ton « aventure ». Et nous voilà tous si proches ; cœur à cœur! Quelle merveille. Merci de ces communications. Toute ma tendresse à vous partager »

MG, 01/12/2003

« Cher Jean-Renaud, Un grand merci pour le beau témoignage que vous êtes venu partager avec les jeunes du club des 12-14 ans. Parler de la maladie et de la mort n’est pas facile à cet âge. Vous leur avez donné une belle leçon de vie et un formidable message d’espérance. Ils ont été émus et touchés particulièrement par la force de la prière de vos proches et de leur « Foi et espoir » à un moment où tout paraît perdu. Dire aux personnes qui nous entourent que nous les aimons est un autre message qu’ils n’oublieront pas. Merci d’être venu aborder ce thème difficile avec tant de simplicité. Ce sont des témoignages comme le vôtre qui tels de petits cailloux blanc sur le chemin de leur vie et de leur Foi les feront grandir. Et la prochaine fois qu’ils feront du roller, ils penseront certainement à vous en mettant leur casque »

B, 09/10/2003

« Je viens de lire d’une traite les trois témoignages que tu as eu la gentillesse de me confier. J’avais fait suivre ton mail à la maison, pour être tranquille. J’ai tout lu d’une traite. Je ne m’étais pas rendu compte que ce que tu me racontais à table avait cette dimension : c’est bouleversant. Toi, bien sûr, et ce que j’ai pu imaginer, en particulier tes premières nuits à Garches que je connais bien ; mais par-dessus tout, au-delà de ton excellent style, c’est la légèreté, la retenue et l’intimité dans laquelle tes mots m’ont plongé. Bravo, tu as réussi ton coup ! Ce qui m’a frappé le plus et qui m’a réjoui au plus haut point, c’est lorsque tu parles de ton « instinct » que tu as visiblement décidé de suivre. D’aucun, les psys, l’appelle le petit professeur. Je préfère dire que c’est l’ange que l’on nous promettait au café.
Quant à Lorène que je ne connais pas, pardonne-moi de te dire que son témoignage, plus factuel, m’a ému plus que le tien. En terminant son récit, je me suis dit qu’elle avait « ramé » plus que toi, et que son chemin me semblait plus difficile que le tien. Pardon de te choquer, mais autant tu as senti que tu étais porté dans ton épreuve, autant, elle, montre un sentiment de solitude et d’incompréhension terrible. Comment a-t-elle gardé l’espérance ? En tout cas, bravo à tous les deux et merci à toi de m’avoir fait partager ce morceau de votre histoire. Une suggestion... ce qui s’est passé dans les vignes de Medjugorge, racontez-le à vos enfants »

LFB, 02/06/2003

« Cher JR et chère Lolo, Cela mérite un film qui pourrait se titrer « Dans les vignes de la Sainte Vierge » ! Merci de ce partage ! Que le Seigneur vous bénisse en toute chose. Amitiés, ST P.S. : Merci aussi car vous venez de me donner une excellente idée de but de vacances été 2006 ! »

T M, 12/10/2001

« Merci pour ces beaux témoignages. Je pense qu’ils manifestent bien l’œuvre de la Providence divine à travers les circonstances les plus variées de nos vies, y compris les plus douloureuses. Il est certain que vous avez reçu le secours de Dieu dans votre accident et dans ses suites. L’intercession de vos proches y est pour quelque chose. Le lien entre la décroissance du coma et la soirée de prière est significatif, même s’il ne pourra jamais revêtir l’aspect d’une preuve, étant donné l’évolution très imprévisible des comas : cependant, le caractère tout à fait inhabituel de cette évolution, comme l’a souligné le corps médical, appuie la thèse d’une intervention surnaturelle. Vous ne pourrez pas aller plus loin dans le discernement. La prise de conscience que vous avez eue progressivement de cette action de Dieu est une grâce de l’Esprit-Saint. C’est lui, l’Esprit-Saint, qui parle comme une brise légère au secret de notre conscience (« Petite boussole ») pour nous guider vers le bien et la vérité : lorsque l’ont est suffisamment dépouillé pour prendre en considération sa « petite voix », on ressent l’urgence de vivre dans l’amour et la vérité, et d’accueillir le message et la personne du Christ. C’est l’expérience que vous avez faite en comprenant à quel point l’offense de notre conscience est grave, car elle rompt l’intimité de l’alliance entre Dieu et nous. Nous ne pouvons que « rendre grâce à Dieu » pour ce qu’il a fait pour vous. Il ne s’arrêtera pas là. Cherchez-le, suivez-le, chacun et en famille, avec l’intercession de la Vierge Marie. Vous avez encore beaucoup à recevoir, et à donner. Amicalement »

le Père C, 10/05/2001

« Jean-Renaud, J’ai lu avec beaucoup d’attention et d’émotion les témoignages que tu as bien voulu nous confier. Je ne peux bien entendu que percevoir l’intensité des émotions que vous avez dû tous vivre à travers cette épreuve, mais cela me suffit pour me dire que l’on a pas le droit de se plaindre de nos petits bobos quotidiens. J’ai remarqué la coïncidence de dates entre l’accident du papa de Lorène et du tien, puisque lui a été hospitalisé le 16 octobre 94 et toi ton accident date du 9 octobre 94 ; tu t’es réveillé le 21 octobre et son papa est resté à l’hôpital une semaine, soit peu de jours après ton réveil ! C’est quand même curieux. Nous en reparlerons de vive voix. Affectueusement;»

S, 03/03/2001

« Cher Jean-Renaud, Je viens d’ouvrir ton message et j’ai tout lu. Te voy a escribir en español porque me expreso mejor ! Me ha emocionado tanto leyendo los distintos testimonios que estoy con lagrimas en los ojos. Me gustaría traducirlos y poder usarlos, con tu permiso, en algun momento, para la Asociación que ha creado mi hermano. Ya estaremos en contacto y te contaré los proyectos que surjan. De momento los voy a traducir para enseñarselos a Marco (mi hermano). Te agradezco muchísimo que me hayas mandado esto. Espero que estéis todos bien. Un abrazo »

FdV, 10/12/2000

« Bonsoir, Je viens de voir votre émission....j’en suis super émue. Je suis depuis plus de 20 ans au service des autres et vous m’avez en quelques minutes données une leçon de vie. Bravo à vous bravo à votre témoignage....et oui avec grand plaisir pour partager un pot après le travail. En fait, je suis maintenant rempli de doute quand à la nature de la vie et de l’être humain (merci....je vais passer une super nuit...lol) et apprécierai en discuter sérieusement ou pas avec vous !!!!! Je peux assez facilement me libérer, alors à vous de me dire quand vous pouvez vous libérer ! Bonne soirée. Bon weekend end. S infirmière";»

S, 10/10/2000

« Merci pour ce moment, je ne trouve pas de mots...que du bonheur. J’ai toujours su pourquoi je faisais mon métier (infirmière) mais aussi que la famille et les amis sont très important .... bonne soirée, bon weekend.
L une des amazones de l’HEGP!!! " »

L , 10/10/2000

« Le petit saumon fumé et le risotto aux cèpes de chez Fauchon que je lui livrais à l’hôpital de Garches !!! Que de beaux souvenirs, même si le mot "beau" peut paraître étrange dans cette situation! et le Jean Renaud qui se léchait les doigts. Merci à qui vous voulez mais MERCI !!! »

L G , 12/08/2000

« Merci Jean Renaud pour ce témoignage poignant rétrospectivement. Un petit flash back qui nous renvoie directement à notre vulnérabilité et surtout notre immense fragilité malgré les apparences. Je vous embrasse avec Lorenne »

C P , 12/04/1999

« Merci mon JR pour ton mail qui m’a fait rajeunir de 19 ans et qui m’a fait comprendre une fois de plus que notre mémoire est très sélective puisque je me souviens exactement de tous les instants passés a Saint Louis d’Antin avec tous nos amis communs ( alors que j’ai quasi oublié ce que j’ai fait la semaine dernière…) et ce d’autant plus que 1994 est mon année de mariage avec S ! Il faut vraiment que l’on fête ca ensemble (en incluant M d’ailleurs que je n’ai pas revu depuis longtemps). On peut aussi essayer de se voir avant entre 2 voyages. Besos »

P, 04/10/1998

« Même si cette période est un très mauvais souvenir, il n’en reste heureusement que de très belles images de partage, de chaleur, d’amour de la vie.... alors oubliés l’hôpital et les heures sombres, où tout semble tourner au cauchemar et vive la vie!!! »

SB, 24/07/1998

« Cher Jean-Renaud, merci infiniment pour ton témoignage, je l’ai regardé 2 fois et tu ne peux pas savoir à quel point cela m’a touchée. Tu m’avais dit en effet un jour à l’Etang-la-Ville que tes parents avaient organisé une soirée de prière au moment où tu étais dans le coma, mais j’ignorais que la remontée de la courbe avait commencé le lendemain de cette soirée et que plus de 100 personnes y avaient participé. Merci pour le message d’espérance transmis ainsi.
Quand dans la nuit du 25 au 26 décembre 2005, B est parti, inconscient, sur une civière, mon premier réflexe a été d’appeler des amis. L’un deux a contacté méthodiquement des couvents de différentes congrégations en demandant spécifiquement la prière pour B. Au bout de 1 ou 2 jours, il avait mobilisé 200 moniales sur toute la France. Les médecins m’avaient prévenue qu’ils ne pouvaient faire aucun pronostic avant 3 semaines. Ils ne savaient pas si B vivrait ou s’il décéderait et s’il vivait, dans quel état. Pendant toute cette période d’attente jusqu’à son réveil et dans les jours qui ont suivi, j’ai vraiment été portée. J’ai traversé cette période sereinement, sans angoisse et dans la confiance.
Tu dis avoir été sauvé par l’amour et la compassion de tes amis et de ta famille, j’ai fait l’expérience d’un soutien mystérieux et à distance du à la prière de personnes que je ne connaissais même pas. Amicalement" »

MCB, 23/07/1998

« J’ai été heureuse de vous voir tous réunis et joyeux avec toutes les épreuves vécues et traversées courageusement par les uns et les autres. Vous faites tous preuve d’une belle résilience, sûrement puisée dans les fortes valeurs qui vous ont été transmises. Je suis désolée d’avoir ratée la photo de famille ! c’est vraiment bête ! Bon dimanche. »

MG, 12/04/1998

« Cher Jean Renaud, Merci d’avoir attiré mon attention sur ces reportages ; ce que tu dis et si juste (et très beau) Belle leçon de courage, d’amour et d’amitié Comme Lorène, je trouve que l’homme que tu es aujourd’hui est très lumineux C’était ton destin ; Je t’embrasse »

VT, 21/02/1998

« Très joli témoignage merci, JR, pour nous, pour tous, c est une leçon pour le quotidien de chacun, chaque jour et pour l’éternité. A très bientôt, j espère. Si tu passes par NY, viens nous voir ! »

MB, 01/12/1997

« Bonsoir Jean Renaud, Je te savais cabotin mais à ce point ! Bon, plaisanterie mise à part, un grand merci pour partager avec nous ce moment et surtout ton chemin de 94. Il va sans dire que cela nous a beaucoup émus même si certains moments ont ranimé de mauvais souvenirs pour moi. Oui, soyons attentifs et plein d’amour. Avec toute notre amitié. G et ton frère "en Garches"... »

G&P G, 27/10/1997

« Merci Jean Renaud, Je viens de regarder avec B, et on a adoré!!! Ton témoignage est juste, et il interpelle, on le sent sur le plateau! Je t’embrasse Je l’ai mis sur mon FB si tu n’es pas contre... »

le Père G, 10/09/1997

« Quel beau témoignage. Tu es un tel témoin de Dieu, jean Renaud, par ton sourire et ton regard. Tu n’as même pas besoin de parler de Dieu, qu’on le perçoit déjà :-) Merci. Et juste pour la petite anecdote, le médecin se trompe, le score de Glasgow, qui évalue en effet le coma, est de 3 (et non pas 0) a 15. Mais enfin c est du détail ;-) ah ah A dimanche. »

GB, 07/08/1997

« Vous êtes formidables tous les deux et je suis vraiment heureuse d’avoir eu la chance de faire votre connaissance... La vie fait des cadeaux comme ça ! Merci pour ces trois textes importants et courageux quelque part. Je suis sûre qu’on pourra en faire quelque chose à un moment donné. J’espère vous revoir très bientôt... Je vous embrasse tous les quatre très fort. Merci encore. »

LP, 07/05/1997

« Chère Lorène et cher Renaud, Un grand merci pour votre témoignage adressé le 17 juillet. J’ai enfin pris le temps de me poser ce week-end pour le lire attentivement. Je ne doute pas de la puissance de la Prière et de l’amour de Jésus, qui peut guérir. C’est réconfortant, et cela enracine la foi de lire des témoignages comme le vôtre. Est-ce que vous m’autorisez à faire suivre votre témoignage à des personnes de notre groupe de prière du jeudi « pour les malades et les personnes en souffrance » et en premier lieu, P. C., la responsable de notre groupe ? Je pense que cela stimulera l’équipe s’il en est besoin et aussi je souhaite aller de l’avant et faire plus grand. J’ai bien noté que 100 personnes avaient prié pour toi, Jean-Renaud. Je veux élargir notre groupe de prière de deux façons : plus de priants et plus de personnes pour qui l’on intercède. Je souhaite que l’on puisse prier pour des personnes hospitalisées, en prison... qui ne peuvent venir au groupe de prière. Mais je souhaite aussi que ces personnes puissent aussi prier pour ceux qui viennent... Votre témoignage peut aider notre groupe à aller dans ce sens, pour la gloire de notre Dieu. Encore MERCI et à bientôt. »

BM, 10/04/1997

« C’est magnifique ! Je ne sais pas quoi te dire d’autre, j’ai la chair de poule et le cœur brûlant. J’ai un boulot monstre aujourd’hui et demain, une étude de six pages à rédiger, et j’ai « perdu mon temps » à m’imprégner de votre histoire. Il faut que j’y retourne maintenant, mais gonflée à bloc grâce à toi, à Lorène et à la Sainte Vierge ! Je te recontacte à la fin de la semaine pour qu’on fixe une date. Je t’embrasse. »

SI, 04/04/1997

« Merci, Jean-Renaud, pour ces deux magnifiques témoignages qui illustrent les merveilles que fait le Seigneur pour nous ! Je suis enchanté et en même temps très touché de ce que Lorène témoigne, en particulier sur Medjugorje (où je suis allé sept fois en pèlerinage depuis 1990 : peut-être est-ce une nouvelle invitation de Marie pour que j’y retourne !). Merci pour tout ce que vous me partagez, Très amicalement. »

PdL, 012/04/1996

« Bonjour, Jean-Renaud. Je fais partie des jeunes devant lesquels vous avez témoigné il y a deux jours à Villebon-sur-Yvette, pour la communauté Fondacio. J’aimerais bien que vous m’envoyiez votre « trace écrite ». Merci d’avance. »

S, 03/03/1996

« Bonjour, J’étais au camp de Noël de Fondacio cette semaine, et j’ai entendu votre témoignage qui m’a beaucoup apporté, même si j’ai eu du mal à y croire, tellement cela paraît irrationnel. Voilà, je voulais également vous demander les témoignages écrits pour que j’en garde une trace et que je le lise à ma famille à Noël. Merci d’avance, et merci pour avoir pris du temps pour nous. »

P, 02/03/1996

« Tu avais raison, c’est extrêmement émouvant, bouleversant aussi de revivre ces longues heures d’attente, à travers l’histoire d’un autre, je l’aurai finie ce soir si mes larmes me laissent lire...
Merci pour ces témoignages, que je n’avais jamais lus, certaines prises de conscience ont forcément fait écho... Tu m’as ouvert l’appétit pour la suite : « Le Livre », que j’attendrai maintenant avec impatience. Je reste aussi très émue par le récit de Lorène. Ode à la vie et à l’amour, qui confirme que notre route est tracée d’avance, que l’on prend parfois des détours, mais que les choix du Ciel sont plus forts que tout. Je t’embrasse très affectueusement, te voir m’a fait un immense plaisir. »

AdM, 27/02/1996

« Nous avions bien évidemment été tenus au courant par G. et D.. Accident, Prières, Pèlerinage... Fiançailles... Mais vos témoignages émouvants nous apportent beaucoup plus. Extraordinaires, merveilleux, miraculeux ! Merci de nous les avoir adressés. Nous vous souhaitons encore de nombreuses années de bonheur. Avec toute l’affection d’un vieux ménage toujours amoureux. »

S&C T, 23/02/1996

« Jean-Renaud, j’avais déjà été très émue par le récit lors du dîner à Biarritz, mais la lecture des témoignages m’a bouleversée. J’ai vraiment été touchée au plus profond de moi-même. Si vous en faites un livre, je serai la première lectrice. Amitiés, AS
« The most beautiful people we have known are those who have know defeat, known suffering, known struggle, known loss, and have found their way out of the depths. These persons have an appreciation, a sensitivity, and an understanding of life that fills them with compassion, gentleness, and a deep loving concern. Beautiful people do not just happen. » Elisabeth Kübler-Ross. »

A S, 10/01/1996

« Très cher Jean-Renaud, À la lecture de ta lettre du 9 octobre et de son annexe, celle que tu avais écrite en 1994, à l'aube d'une année nouvelle, l'émotion est immense. Grâce, amour, et un début de spiritualité que l'on sent poindre. Cet amour de tes proches qui t'ont ramené vers la vie. Jamais je ne t'ai exprimé le sentiment d'impuissance dans lequel je me trouvais à l'époque de ton accident. Seul C. sait, à qui je demandais de tes nouvelles de façon incessante, et qui d'ailleurs me faisait part de tes progrès.
Tu évoques le début de désarroi dans lequel peut plonger la perte d'un parent aimé. Le mien était différent : c'était le déchirement de voir ce père, qui seul avait su m'aimer (en tout cas de façon visible), se précipiter dans la mort, dans des souffrances et une déchéance physique et psychologique d'une violence insondable, alors qu'il souhaitait, de toute son âme, continuer à vivre, à un moment où il était enfin heureux, grâce à une relation magnifique avec une femme, après des années d'errance.
Un jour, si tu en as la force, je te montrerai une photo de mon père malade et tu verras dans ce corps décharné ce qu'a été son délabrement et à quel point il pouvait être éprouvant, pour lui comme pour ceux qui l'aimaient.
Il ne s'agit pas ici d'évoquer ma douleur mais plutôt, et avec force, l'émotion ressentie à lire ta lettre, ce message d'amour à ceux qui t'ont aidé, qui t'ont aimé. Puisses-tu perdurer dans cet amour.
L'émotion que j'ai ressentie à la lecture de ton texte vient aussi de ce que j'ai senti une force immense pour aimer l'autre dans l'acte et non seulement dans le discours.
Je reçois souvent avec amertume le décalage entre le discours et les actes de certaines personnes dont les mots dogmatiques viennent excuser l'absence d'amour réel.
J'ai eu des grands-parents communistes, incapables d'une caresse de joue pour leurs petits-enfants, d'aucun acte de tendresse. Leur religion était celle du partage, leur spiritualité financière : ils donnaient toute leur retraite au Parti. Leurs parents étaient morts en camps de concentration, sous al force d'un système soutenu par des chrétiens convaincus en même temps de ce que Jésus avait été condamné par les juifs (dont ils avaient oublié l'hérédité) et qu'il fallait aimer son prochain comme soi-même.
Je demeure marquée par cette hérédité, dans l'histoire de laquelle les sentiments ont à différentes reprises servi de masque à des actes barbares ; non seulement ceux évoqués précédemment, mais d'autres également. Je suis souvent incommodée par les déclarations de bons sentiments, pour préférer les actes, aussi simples soient-ils, de délicatesse et d'attention à l'autre, de signification concrète du respect.
Enfin, j'ai été émue par ce miracle de l'amour qui t'a retenu parmi nous, dans toute ta forme et tout ton être. Tes parents sont des gens que j'ai aimés avant de te connaître presque, notamment par les mots de F.G dont je t'ai parlé, relatant la force avec laquelle ta mère avait obtenu ton opération. La chance est avec toi.
Même après remaniement, j'ai encore l'impression que mon texte vient donner des leçons !
Il n'est qu'un gage de profonde amitié ; j'espère que tu le recevras comme tel.  »

F P , 29/12/1995

« Mon cher Jean-Renaud, tes textes sont magnifiques, pleins de sensibilité et d’Amour. Ils m’ont beaucoup émue. Je suis impressionnée par la façon dont tu as su transcender une situation difficile. Il faut que cela puisse servir d’exemple à d’autres... Écris vite ton livre ! Le témoignage de Lorène est également très beau, vos familles doivent être fières de vous. Je te renouvelle mon amitié très sincère. »

M A, 21/12/1995

« Mi querido Jean Renauld, Quiero agradecerte de corazón, el dossier con tus testinios que me prometiste. Para mi leerlo ha sido importante porque es posible preguntarse, cuando se han vivido situaciones extremas, tan similares, si todo aquello, no es una invención de la mente, como algunos pudieran pensar. Pero, no es así y lo podemos afirmar con certeza absoluta, teniendo confianza para compartirlo sin temores. Qué satisfacción poder decir una y otra vez, que más allá de alegrías y sufrimientos todos sin excepción tenemos un Padre que vive en el interior y que se manifiesta de formas tan extraordinarias. Al mismo tiempo quiero agradecerte a ti y a Lorene la acogida tan cariñosa que nos dieron. Un abrazo muy afectuoso para ambos y muy Feliz Navidad »

R T, 12/12/1995

« Cher Jean-Renaud, Merci beaucoup pour ton mail. La prière peut tout, on n’y croit pas assez et ton témoignage nous réconforte dans cette conviction. À cette soirée de prière, ta famille et tes amis ont dû demander le miracle. Il faut oser, dans ces cas-là, on a souvent peur et on ne croît pas assez que Dieu déplace les montagnes. Une fois, à Biarritz, ça nous est arrivé aussi. Nous avons prié en famille pendant une semaine dans notre oratoire, nous étions nombreux, une cinquantaine à chaque fois, et Jésus a été touché par la prière de tous ses enfants réunis : le jeune pour lequel nous priions a été miraculé malgré un coma, un cerveau écrasé par un hématome, etc. Il a fait HEC depuis... Et puis, ces voyages à Medjugorje, c’est un endroit qui donne tellement de fruits. C’est émouvant de se dire que la Vierge continue encore aujourd’hui à apparaître à certains des enfants devenus adultes. C’est dingue quand on y pense. Merci de m’avoir fait partager ton histoire. Peut-être à bientôt à Biarritz, je t’embrasse. Vive la vie, vive Jésus !  »

V V , 24/08/1995

« Mon cher Jean-Renaud, Juste ce petit mot pour te faire part d'un moment d'émotion au cours d'un après-midi de novembre. Et pourtant, rien ne se prêtait à une réflexion quasi métaphysique vers six heures du soir, au moment du bain des enfants et d'une fin de journée maussade. MERCI pour cette lettre que tu m'avais donnée le jour de notre compétition de kart et que je n'avais pas lue sur le moment, l'ambiance ne s'y prêtant pas. En effet, je viens de la re-lire ce soir et, va savoir, elle m'a vraiment touché, peut-être même plus que ça !
Faut-il passer par les épreuves que tu as connues pour appréhender des notions aussi fortes que celles dont tu parles. J'en serais presque à t'envier ta richesse. Aujourd'hui, la vie m'a tout donné, mais que cela est fragile... Dans la vie de tous les jours, on prend tellement peu le temps d'y réfléchir, et j'avoue que ta lettre vaut beaucoup plus pour moi que n'importe quelle messe ou prière (cela en est peut-être une à sa façon).
Tu vois, rien de bien passionnant dans ces petits mots, mais plutôt une réaction du cœur, souvent plus facile à écrire qu'à se dire. Merci encore d'avoir pris la peine d'exprimer si clairement tous ces sentiments et cette reconnaissance. Avec toute ma fidèle amitié, et surtout, conserve cette force.  »

B V , 14/02/1995

«  Ils sont venus, ils sont tous là. Cette lettre est la face cachée que je ne peux confier qu'à toi de cette soirée où nous étions tous si près de toi. J'ai commis un gros péché, Jean-Renaud, celui de vouloir croire par péché d'orgueil que je pouvais être une de tes seules amis sincères et que beaucoup de superficialité t'entourait, que j'étais une des rares à comprendre que tu étais vraiment quelqu'un de grand et de bien. C'est de ta faute aussi, à privilégier chacune de tes relations en douce avec pudeur et discrétion, tu laissais croire à chacun, du moins à celui qui en avait envie, qu'il faisait partie d'une élite.
Jean-Renaud, tu sais si bien aimer les gens, si différents, qu'ils étaient tous là. Jean-Renaud, tu nous manques tant. Moi qui ne sais pas prier, je pleurais de rage et d'envie lors de la seule prière parce que j'étais exclue. Reviens, reviens vite dans notre monde. Sors de tes rêves, ils ne peuvent pas être plus beaux que les sourires qui t'attendent.
Jean-Renaud, tu es un enfoiré de nous faire si peur. Et puis, fais attention, tout le monde va vouloir avoir un accident pour que les pudeurs tombent et pour se sentir aimé. Sauf que tout le monde n'aura pas forcément le même rassemblement.
Jean-Renaud, tu vas avoir en te réveillant plein de bonnes et de mauvaises surprises, mais je sens que tu auras la patience et la foi de supporter toutes les embûches parce que quelque part tu y es préparé. Tout obstacle, toute douleur peut être magnifiée quand elle est surmontée.
Je sais que tu peux faire. Je sais que tu dois faire parce qu'on a trop besoin de toi.
Ah, un dernier conseil d'une vieille routarde : il n'est jamais bien de se replier sur soi-même et jamais honteux d'appeler les autres à l'aide surtout quand on attend rien d'eux.
Reviens, j'ai plein de choses à te raconter qui seraient trop longues à écrire. À tout de suite.  »

G G , 12/12/1994